Le Réveil Lozère 10 novembre 2015 à 08h00 | Par Sandra Hartmann

Le bio est-il fait pour vous ?

Dans un contexte de marché porteur pour les produits laitiers biologiques, la coopérative Sodiaal union projette d’augmenter ses ressources en lait de collecte biologique d’environ 100 millions de litres à l’horizon 2020.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Sandra Hartmann

Cent millions de litres de lait bio à l’horizon 2020, voilà l’objectif  vers lequel souhaite tendre la coopérative : « Deux débouchés se dessinent, explique Lylian Bellanger, responsable relation  producteurs pour Sodiaal union. Premièrement, le développement des volumes de lait infantile bio principalement à destination du marché chinois ; deuxièmement, le développement des volumes de lait de consommation bio sur le marché domestique et européen porté par Candia. » D’un côté comme de l’autre, il y a de la demande à satisfaire. Sur le grand Massif central, cela représente 23 millions de litres de lait et une centaine d’exploitations à convertir du conventionnel au biologique (AB). C’est pour cette raison que Sodiaal union organise des réunions sur ses territoires. Elle ne force pas la main, elle informe. Néanmoins, les éleveurs bovins lait intéressés devront se faire connaître avant les échéances Pac 2016. La conversion devant être signée et entamée.

En Lozère, il y a 260 producteurs bovins laitiers, cinq en bio. Maxime Colomb, conseiller AB à la chambre d’agriculture précise « que plus de 4 500 hectares sont en conversion depuis le début de l’année. Les 240 explotations conduites en AB vont être dépassées ». Une petite centaine de producteurs AB adhérent à l’association Lozère bio animée par Maxime Colomb.

La suite dans le Réveil Lozère, page 4, édition du 12 novembre 2015, numéro 1333.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes
la phrase de la semaine

« N’en déplaise aux industriels laitiers européens, nous ne manquerons pas de dénoncer les éventuelles entorses à la règle que nous pourrions constater dans les magasins et de poursuivre notre combat pour rendre l’étiquetage [de l’origine des viandes et du lait dans les produits transformés, ndlr] obligatoire à long terme ».

Communiqué des Jeunes Agriculteurs, le 19 septembre

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 19 unes régionales aujourd'hui