Le Réveil Lozère 22 mai 2019 à 10h00 | Par Eva DZ

Le BFA, numéro un des ventes

Responsable du magasin GEPI Les Halles à Saint-Ouen-l'Aumone dans le Val-d'Oise, Philippe Jaques a signé son partenariat avec l'association Boeuf fermier Aubrac en octobre 2015. Ce fils d'éleveur ovin du Ségala est un convaincu des viandes de qualité.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Philippe Jaques avec Nicole Cros, éleveuse, aux Boeufs de Laguiole.
Philippe Jaques avec Nicole Cros, éleveuse, aux Boeufs de Laguiole. - © Eva DZ

Photos et vidéos de ses rencontres avec des éleveurs, de sa venue au 20e Festival des boeufs de Pâques à Laguiole sur la page Facebook de son magasin, Philippe Jaques est un véritable ambassadeur des produits de qualité et des viandes sous label. C'est son credo dans le magasin qu'il a repris en 2006, GEPI Les Halles en région parisienne. « Mon père était éleveur d'agneau sous la mère sur le Ségala. Après des études agricoles et un DUT de commerce, je me suis naturellement orienté vers l'agroalimentaire. J'ai d'abord été chef de vente dans un grand groupe pour l'approvisionnement en restauration hors foyer et GMS. À 35 ans, j'ai choisi de mettre mon expérience au service des produits de l'agriculture française ». Il a donc repris, il y a 13 ans, un magasin baptisé GEPI Les Halles et s'est alors associé avec un artisan boucher. « Notre credo c'est de favoriser les meilleurs produits de l'agriculture française. C'est ce qui fait notre différence avec les nombreux autres magasins qui nous entourent », explique Philippe Jaques, aujourd'hui seul gérant.

 

 

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1511, du 23 mai 2019, en page 10.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

la phrase de la semaine

Le 23 juillet dernier, les députés de la majorité ont piétiné leur propre loi. Ils ont assumé, sans sourciller, de ratifier le Ceta autorisant les importations de viandes canadiennes issues de bovins nourris aux farines animales… après avoir voté, quelques mois auparavant, une loi interdisant toute commercialisation, en France, de produits “pour lesquels il a été fait usage de produits vétérinaires ou d’aliments pour animaux non autorisés par la réglementation européenne”.

rappelle le berceau des races à viande du Grand Massif central dans un communiqué daté du 17 septembre où les responsables appellent à la mobilisation.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui