Le Réveil Lozère 28 juin 2017 à 08h00 | Par Aurélie Pasquelin

Languedoc Lozère Viande inaugure son atelier de découpe

Languedoc Lozère Viande inaugurait, dimanche 25 et lundi 26 juin, son atelier de découpe d’Antrenas. Pour l’occasion, une autre filière de la Célia : Élovel avait invité plusieurs clients à venir à la rencontre du terroir lozérien.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Thierry Olivier, secrétaire général de la préfecture, Jacques Blanc, Sophie Pantel, présidente du Département, Pierre Morel-à-l’Huissier, député de Lozère, Michel Maurin, président de la SA LLV, René Bouquet, directeur de la SA LLV et André Veyrac, président de la Célia.
Thierry Olivier, secrétaire général de la préfecture, Jacques Blanc, Sophie Pantel, présidente du Département, Pierre Morel-à-l’Huissier, député de Lozère, Michel Maurin, président de la SA LLV, René Bouquet, directeur de la SA LLV et André Veyrac, président de la Célia. - © Aurélie Pasquelin

nstallé à Antrenas depuis maintenant plusieurs mois, l’atelier de découpe de Languedoc Lozère Viande (LLV) n’avait pas encore eu droit à son inauguration officielle. Maintenant, c’est chose faite. Qu’ils soient élus locaux, représentants des organisations professionnelles, employés ou clients, ils étaient près d’un millier, lundi 26 juin, pour prendre part à l’événement. « Lorsque nous avons créé LLV en 1993, nous l’avons fait pour produire et vendre autrement des animaux de qualité, commente Michel Maurin, président de la SA LLV. À l’époque, nous n’avions qu’une employée, aujourd’hui, la SA compte plus de 70 salariés. C’est un succès dont nous devons être fiers. Nous l’avons fait car nous savions que ce n’était pas impossible. » Et le projet est réussi, après un an de travaux – du printemps 2014 à mars 2015 – le site est déjà en fonction depuis plusieurs mois et offre un certain recul pour pouvoir apprécier les retombées d’une telle installation. Comme l’a rappelé le président de la SA, LLV compte aujourd’hui plus de 70 employés pour un chiffre d’affaires de 26 millions d’euros. « Le site d’Antrenas représente à lui seul un marché de 6 000 bovins dont 2 700 veaux, 40 000 agneaux et 1 800 porcs, détaille René Bouquet, directeur de la SA LLV. Ce succès nous le devons aussi à la Célia qui a suivi le projet et avec qui nous devrions continuer à investir pour valoriser encore plus les produits. »

 

 

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1416, du 29 juin 2017, en page 4.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

la phrase de la semaine

Ce début octobre, le pastoralisme vit un grand moment à Ax-les-Thermes, en Ariège. La reconnaissance demandée des surfaces pastorales dans toutes les politiques publiques est un enjeu primordial pour ces territoires

A expliqué Christine Valentin, présidente de l’association des chambres d’agriculture du massif central (Sidam).