Le Réveil Lozère 25 janvier 2018 à 01h00 | Par Nancy Sagnet

Lancement d’une filière végétale

Dans le cadre du lancement des PPAM (plantes à parfum aromatiques et médicinales) en Lozère, la chambre d’agriculture a organisé une réunion d’information, mardi 16 janvier.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Nancy Sagnet

Lancée il y a une quinzaine d’années en Lozère, la filière des PPAM (plantes à parfum aromatiques et médicinales) n’avait pas prospéré car les acteurs locaux avaient des engagements avec d’autres zones de production », précise Alain Raynal, chef de service à la chambre d’agriculture. Partant de ces faits, tous les contrats n’avaient alors pas été honorés. Actuellement, la tendance s’inverse puisqu’une demande de la part des entreprises est présente sur le département. Pour accompagner les futurs fournisseurs, la chambre d’agriculture de la Lozère, sous l’impulsion du professionnel Denis Pitt, organisait une réunion d’information le mardi 16 janvier dernier.
La filière des plantes à parfum aromatiques et médicinales comporte une grande variété d’espèces cultivées ou sauvages, « qui approvisionnent les secteurs pharmaceutiques, agro-alimentaires, cosmétiques, ainsi que la parfumerie », précise Jacky Riquet, technicien référent PPAM à la chambre régionale d’Occitanie.

 

 

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1444, du 25 janvier 2018, en page 5.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes
la phrase de la semaine

Nous serons dans la rue très prochainement pour dire non au matraquage des agriculteurs et pour que le gouvernement tienne ses promesses.

sur la loi Égalim, a alerté Christiane Lambert, présidente de la FNSEA le 3 décembre. Invitée sur France Info, elle a exprimé le ras-le-bol des agriculteurs face à l’agribashing.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui