Le Réveil Lozère 28 novembre 2018 à 15h00 | Par Lanaud

Lanaud 1 : un bon départ

Si le contexte n’a que peu évolué (cours de la viande, sécheresse et campagnes anti-élevage), cette première série qui ouvrait la 34e campagne des ventes de la station nationale de qualification de Lanaud donne des signes encourageants pour les ventes à venir.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Ninja a été adjugé 12 100 € à un éleveur luxembourgeois.
Ninja a été adjugé 12 100 € à un éleveur luxembourgeois. - © Station de Lanaud

De bonne qualité, cette première série illustrait, cette campagne encore, la dimension nationale du recrutement de la station. Elle était en effet composée dans sa très grande majorité de veaux de type mixte avec, toutefois, quelques veaux plus précoces et d’autres plus tardifs, ainsi que quatre jeunes mâles génétiquement sans cornes. Comme à l’accoutumée, un large choix de lignées était ainsi proposé. 144 veaux étaient donc mis en vente (69 RJ, 71 Espoirs et 3 NQ) en provenance de 110 élevages issus de 33 départements. Avec 21 veaux, les éleveurs corréziens étaient les plus représentés devant les aveyronnais (18 veaux), les haut-viennois (17 veaux) et les cantaliens qui apportaient quant à eux 12 veaux.

 

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1486, du 29 novembre 2018, en page 7.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes
la phrase de la semaine

« Cet accord UE-Mercosur, qui vise essentiellement à exporter des voitures européennes pour importer plus de viande sud-américaine, doit être stoppé. »

Estime le collectif Stop-Ceta. La FNSEA, les JA et la FNB ont réclamé le 18 septembre l’abandon de l’accord commercial entre l’Union européenne et la zone du Mercosur.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 19 unes régionales aujourd'hui