Le Réveil Lozère 08 juillet 2014 à 08h00 | Par Chambre d'agriculture de la Lozère

Lait de chèvre bio : des laiteries à la recherche de producteurs

Le marché du lait de chèvre bio est en plein développement. Deux entreprises régionales cherchent des éleveurs pour s’engager dans cette filière de qualité.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Emilie Wood

En 2012, la collecte nationale de lait de chèvre biologique représentait 3,1 millions de litres. Elle connaît un fort développement depuis deux à trois ans. Les deux régions Languedoc-Roussillon et Midi Pyrénées concentrent 17 % des effectifs nationaux. L’Aveyron compte treize exploitations caprines engagées en AB. Il s’agit essentiellement de producteurs fermiers qui écoulent leur production en vente directe. Aujourd’hui, trois exploitations livrent leur lait à la laiterie de La Lémance (Lot-et-Garonne).

La Lozère enregistre 17 exploitations en caprin lait bio. La majorité sont en circuit court, sept autres approvisionnent deux laiteries : la coopérative de Moissac et la laiterie de La Lémance.

Des perspectives de développement

Aujourd’hui, le marché des produits fabriqués à base de lait de chèvre bio est en plein développement. Corollaire de cette évolution, la laiterie de La Lémance et la Bergerie de Lozère (groupe Triballat Noyal) manquent de lait biologique pour satisfaire leurs fabrications actuelles et la demande croissante de leurs clients.

Suite à lire dans le Réveil Lozère N°1267 du jeudi 10 juillet 2014, page 5.

Créer un atelier caprin lait bio ? Pourquoi pas

Les consommateurs demandent de plus en plus de produits issus de l’agriculture biologique, en particuliers des produits laitiers. L’agriculture biologique permet de produire un produit de qualité tout en préservant l’environnement et de satisfaire la demande du consommateur. Deux laiteries recherchent à court terme plus de trois millions de litres de lait bio en Aveyron et Lozère. Cette production donne satisfaction par la rémunération du travail, par la proximité avec les animaux, par le challenge technique dans la conduite des surfaces agricoles et du troupeau

Dans les semaines à venir, vous pourrez lire dans les colonnes de votre journal une présentation détaillée des deux laiteries et de leur projet de développement,ainsi que le témoignage d’éleveurs engagés dans cette filière.Début octobre, une journée de visite et d’échange sera organisée avec les laiteries et des éleveurs engagés dans la production de lait de chèvre en AB.

Contacts des conseillers en AB : Maxime Colomb, chambre d’agriculture de Lozère, tél. 04 66 65 62 00 et Stéphane Doumayzel, chambre d’agriculture de l’Aveyron, tél. 05 65 73 77 13

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

la phrase de la semaine

Ce début octobre, le pastoralisme vit un grand moment à Ax-les-Thermes, en Ariège. La reconnaissance demandée des surfaces pastorales dans toutes les politiques publiques est un enjeu primordial pour ces territoires

A expliqué Christine Valentin, présidente de l’association des chambres d’agriculture du massif central (Sidam).