Le Réveil Lozère 09 janvier 2019 à 10h00 | Par Actuagri

Lait de brebis : la consommation reste portée par les fromages

Si la consommation de lait de brebis progresse chez les Français, elle est encore occasionnelle et les produits au lait de brebis restent moins bien connus que les produits au lait de chèvre ou au traditionnel lait de vache.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
87 % de la population française consomme du fromage au lait de brebis.
87 % de la population française consomme du fromage au lait de brebis. - © DR

70 % des Français déclarent consommer des produits au lait de brebis, indique une étude réalisée par l’institut CSA Research pour le compte de FranceAgriMer et parue fin 2018. Ce niveau de consommation est inférieur à celui du lait de vache (93 %) mais similaire à celui du lait de chèvre (72 %). Cette famille de produits est néanmoins consommée de façon plus irrégulière (44 % en mangent une fois par semaine au moins, contre 54 % pour le lait de chèvre et 88 % pour le lait de vache) mais bénéficie d’une image positive, les Français lui attribuant une note de 7,4/10, reconnaissant leur goût atypique, les percevant comme bons pour la santé, et appréciant leur lien fort avec le terroir et leur fabrication artisanale. Les fromages au lait de brebis obtiennent une note d’image de 7,1/10, loin devant le fromage blanc ou la faisselle (5,4/10), le yaourt nature (5,3/10), le lait et les desserts lactés (4,7/10). Cependant, ces fromages demeurent parfois mal identifiés par les consommateurs, en particulier le Roquefort, puisque 38 % des personnes interrogées pensent que c’est un fromage au lait de vache. De ce fait, 87 % de la population française consomment effectivement du fromage au lait de brebis, alors que seuls 65 % déclarent en consommer. À noter que le Roquefort est moins plébiscité que les fromages basques, au goût plus consensuel au sein du foyer.

 

 

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1492, du 10 janvier, en page 6.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

la phrase de la semaine

Le 23 juillet dernier, les députés de la majorité ont piétiné leur propre loi. Ils ont assumé, sans sourciller, de ratifier le Ceta autorisant les importations de viandes canadiennes issues de bovins nourris aux farines animales… après avoir voté, quelques mois auparavant, une loi interdisant toute commercialisation, en France, de produits “pour lesquels il a été fait usage de produits vétérinaires ou d’aliments pour animaux non autorisés par la réglementation européenne”.

rappelle le berceau des races à viande du Grand Massif central dans un communiqué daté du 17 septembre où les responsables appellent à la mobilisation.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui