Le Réveil Lozère 03 octobre 2017 à 08h00 | Par Michel Portier

La transmission à variation continue poursuit son envol

Faisant appel à leur propre technologie ou au spécialiste ZF, les constructeurs étendent leur offre en tracteurs équipés de transmissions à variation continue.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
La variation continue ne profite pas qu’aux gros tracteurs, toutes les puissances sont concernées.
La variation continue ne profite pas qu’aux gros tracteurs, toutes les puissances sont concernées. - © Deutz-Fahr

En vingt ans d’existence commerciale, la transmission à variation continue (couramment nommée CVT, de l’anglais continuously variable transmission) a su s’imposer sur le marché des tracteurs. Ce succès n’était pourtant pas assuré lorsqu’à la fin des années 90, Fendt, suivi de Steyr, ZF et Claas se sont lancés dans l’aventure. Mais l’évolution des gestions électroniques faisant la liaison entre moteur et transmission, a mis en évidence tout l’intérêt de ces transmissions hydromécaniques qui permettent d’ajuster indépendamment régime moteur et vitesse d’avancement. La facilité et le confort de conduite ont fait le reste pour convaincre de plus en plus d’utilisateurs. Au fil des années, la plupart des tractoristes ont lancé des modèles de tracteur équipés d’une transmission CVT, soit en faisant appel à ZF, soit en développant leur propre technologie. Si Fendt fait encore figure d’exception avec sa gamme 100 % Vario, certains segments sont dorénavant largement dominés par la CVT.

Près de 80 % des plus de 300 chevaux sont en CVT
Dans la catégorie des plus de 300 chevaux, les tractoristes estiment que la transmission CVT représente entre 70 et 80 % des ventes. Répartition peu étonnante au regard de l’offre, John Deere, Case IH et New Holland étant les seules marques à encore proposer une alternative à la CVT. À titre d’exemple, New Holland annonce que seulement 20 % des T8 sont vendus avec une transmission powershift. John Deere, qui a réinvesti dans sa transmission powershift, avance une répartition de 50/50 pour ses séries 7R et 8R.

 

 

 

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1428, du 5 octobre 2017, en page 10.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

la phrase de la semaine

Malgré une interdiction de principe de l’utilisation de certains pesticides en période de floraison, plus de la moitié de leurs usages bénéficient de dérogations.

alerte l’Unaf (union nationale de l’apiculture française) dans un communiqué du 20 mai, journée mondiale des abeilles.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui