Le Réveil Lozère 14 mars 2018 à 09h00 | Par FXS

La situation sanitaire du secteur de la viande au Brésil inquiète toujours l’UE

La Commission de Bruxelles compte retirer l’autorisation d’exporter vers l’UE accordée à certains établissements brésiliens du secteur de la viande.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © François d’Alteroche

La Commission européenne a soumis aux experts des Vingt-huit un projet de règlement visant à retirer certaines unités de production de la liste des établissements brésiliens dont la viande est autorisée à l’importation dans l’UE. Cette mesure, qui doit encore être votée par les États membres, est liée aux déficiences détectées récemment dans le système de contrôle officiel du Brésil.

La police de ce pays a d’ailleurs procédé le 5 mars à de nouvelles arrestations dans le cadre du scandale de la viande avariée qui a éclaté il y a un an, ciblant cette fois des laboratoires accusés de masquer la présence de salmonelle dans les produits du géant de l’agroalimentaire BRF.

Suite de l'article à lire dans Réveil Lozère n°1451, du 15 mars 2018, en page 8.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

Le grand plan d’investissement français, prévoyant 5 milliards d’euros pour l’agriculture, va servir à financer de l’irrigation contrôlée dans les régions où il n’y en a pas.

a déclaré Stéphane Travert le 6 août à l’AFP.