Le Réveil Lozère 08 novembre 2016 à 08h00 | Par MSA du Languedoc

La sécurité en élevage

En France, dans les exploitations agricoles, 40 % des accidents du travail sont liés à une activité en rapport avec les animaux. Afin de limiter ces derniers, il faut être vigilant dans les travaux de construction de bâtiments ou d'aménagement d'installations existantes, sans oublier une bonne conduite de troupeau.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Pour chaque intervention, des équipements différents peuvent être utilisés. Ils peuvent être fixes ou mobiles, à l'image d'une cage de contention.
Pour chaque intervention, des équipements différents peuvent être utilisés. Ils peuvent être fixes ou mobiles, à l'image d'une cage de contention. - © JC Gutner

Les élevages de bovins (lait ou viande) sont les plus touchés par les accidents. La manipulation des animaux est fréquente. Elle recouvre des opérations quasiment quotidiennes comme regrouper le troupeau dans un pâturage, le conduire d'une parcelle à une autre ou jusqu'au bâtiment d'élevage, le rassembler dans une aire d'attente ; des opérations périodiques mais moins fréquentes comme l'allaitement, la pesée ou l'embarquement en bétaillère ; des opérations plus occasionnelles comme l'écornage, le parage, les soins, l'assistance au vêlage ou l'insémination. Lors de ces opérations de manipulation, les opérateurs sont exposés à des risques d'accidents pouvant être provoqués par les mouvements des animaux : coups de pied, de tête, de cornes, écrasement lorsque les animaux se bousculent, etc. Pour prévenir ces risques, il est nécessaire de posséder les compétences permettant de manipuler des animaux en toute sécurité et de disposer des équipements de contention adaptés aux opérations à réaliser, aux animaux à contenir, à la configuration des bâtiments et des pâtures.
Des savoir-faire à maîtriser
Pour intervenir sur un bovin en étant capable de comprendre et d'anticiper ses réactions, plusieurs choses sont à savoir : Comment il perçoit les informations dans son environnement ? Comment il se comporte au sein d'un troupeau ? Le comportement de l'opérateur a une incidence sur le comportement du bovin. En comprenant l'incidence de son positionnement, de ses gestes, de sa voix, ou de ses ordres, il pourra plus facilement approcher les animaux et obtenir le comportement qu'il attend de l'animal ou du troupeau. Pour chaque opération de manipulation, des techniques existent : isolement d'un animal, capture au licol, couchage, etc. À noter qu'un chien bien dressé sera un allié précieux, il facilite le travail et fait gagner beaucoup de temps.

La suite dans le Réveil Lozère, page 10, édition du 10 novembre 2016, numéro 1383.

Pratique
Si vous souhaitez réaliser des aménagements en lien avec l’insémination bovine, procurez-vous la plaquette « Réfléchir son poste d’insémination » en la téléchargeant sur msalanguedoc.fr ou en contactant le service prévention des risques professionnels de la MSA du Languedoc au 04 66 49 79 75.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

la phrase de la semaine

Le loup n’est plus une espèce en voie de disparition. Nous faisons du lobbying à Bruxelles avec la Finlande pour le sortir de la liste des espèces en voie de disparition.

a affirmé Didier Guillaume, ministre de l’Agriculture devant le congrès des Jeunes agriculteurs, le 6 juin.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui