Le Réveil Lozère 09 février 2016 à 08h00 | Par Sandra Hartmann

La rentabilité en élevage laitier

Améliorer le niveau génétique et adapter l’alimentation à chaque stade de production permettent d’améliorer l’efficacité économique des élevages laitiers.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
L’alimentation doit être adaptée aux stades de production.
L’alimentation doit être adaptée aux stades de production. - © Pierre Cordonnier

Les éleveurs de brebis laitières, comme toutes les filières d’élevage, subissent une forte augmentation du coût des matières premières. Des leviers existent pour augmenter l’efficacité économique des exploitations et limiter l’impact de la hausse des charges. Premièrement : optimiser la productivité des brebis laitières. Deux pistes sont envisageables, le progrès génétique et la conduite alimentaire. Pour améliorer génétiquement son cheptel, il faut avoir recours à l’insémination ou à la monte naturelle contrôlée avec des béliers sélectionnés. Il est essentiel d’assurer un renouvellement suffisant, supérieur à 25 %, et de gérer correctement son inventaire par des réformes ciblées en valorisant les résultats du contrôle laitier. L’élevage des agnelles est une étape importante à ne pas rater pour préparer la carrière de la future brebis. Il faut privilégier une alimentation à base de fourrages et veiller à constituer des lots homogènes par classe d’âge ou de poids. Pour les brebis, la lactation se prépare dès la phase d’allaitement. Il est recommandé de séparer les agneaux des brebis quelques heures par jour, dix jours après la mise bas pour favoriser la montée de lait, et de vider les mamelles des brebis les plus productives. La fourniture d’une alimentation adaptée en quantité et en qualité aux stades clés de production est aussi capitale. Il faut être vigilant sur les transitions alimentaires en appliquant pendant un minimum de dix jours des rations intermédiaires et en évitant de réaliser ces changements en périodes délicates. Il est recommandé de conduire l’alimentation des brebis laitières en lots physiques pour assurer un meilleur ajustement des apports aux besoins et éviter le gaspillage alimentaire.

La suite dans le Réveil Lozère, page 10, édition du 11 février 2016, numéro 1346.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

la phrase de la semaine

J’ai fait avancer les libertés : le mariage a été ouvert à tous les couples, l’égalité entre les femmes et les hommes a été renforcée et la lutte contre les discriminations, celles qui blessent, a été amplifiée.

Extrait du discours de François Hollande, qui le 1er décembre a renoncé à briguer un second mandat.

Culture
Cinéma » Le Voleur de lumière
Cinéma » La nuit du court
Comédie musicale » Ça tourne pas rond
Cabaret » Repas-spectacle du Lézard
Concert » L’orchestre de Montpellier en concert
Cinéma » Café-ciné du Valdo

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui