MESSAGE ABONNES IMPORTANT

Afin d'être sûr de recevoir Le Réveil Lozère quelle que soit l’évolution de la situation sanitaire, activez votre compte numérique au plus vite en complétant vos informations.

J’active mon compte numérique
Le Réveil Lozère 30 décembre 2019 à 17h00 | Par Agrafil

La réglementation de l’UE doit être mieux appliquée

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Moins de la moitié des masses d’eau de l’UE sont en bon état, constate la Commission européenne dans son bilan de santé de la directive-cadre sur l’eau publié le 12 décembre, alors que l’objectif de cette directive était de parvenir à un bon état général des masses d’eau de l’UE en 2015. Selon Bruxelles, la législation en place est adéquate pour atteindre les objectifs poursuivis, mais c’est sa mise en œuvre par les États membres qui est jugée insuffisante, notamment dans les secteurs ayant un impact important, tels que l’agriculture. En cause notamment : un manque de financements et une intégration insuffisante des objectifs environnementaux dans les politiques sectorielles comme la Pac. Le nouveau commissaire européen à l’Environnement, Virginijus Sinkevicius, espère pouvoir résoudre ces problèmes dans le cadre du vaste programme de verdissement de l’économie européenne qu’est le Green deal, dont la feuille de route a été présentée le 12 décembre.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

la phrase de la semaine

Maintenir les marchés, c’est conserver le lien de confiance entre les producteurs et les consommateurs. Ces derniers doivent pouvoir continuer à s’approvisionner en produits frais au plus près de chez eux

ont dit dans un communiqué de presse commun les chambres d’agriculture, les JA, la FNSEA, le service Bienvenue à la ferme et Marchés de France. Une déclaration qui fait suite au discours d’Édouard Philippe.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 19 unes régionales aujourd'hui