Le Réveil Lozère 27 février 2018 à 16h00 | Par Jean-Christophe Detaille

« La réflexion est ouverte sur le modèle coopératif »

Interview de Michel Prugue et Pascal Viné, respectivement président et délégué général de Coop de France.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

En quoi consiste votre message sur « Coopérer pour le bien commun » ?
MP : Il s’agit de montrer en quoi et comment notre modèle contribue aux attentes de la société. Dans ce cadre, nous avons la volonté d’interpeller et d’écouter notre réseau. Ainsi, nous allons engager une grande tournée régionale pour leur demander s’ils ont bien identifié les changements autour d’eux et s’ils ont revisité leur projet stratégique. Par ailleurs, tous les agriculteurs-coopérateurs et les salariés des coopératives pourront s’exprimer via une plateforme de débat qui sera créée au sein de Coop de France pour recevoir leurs avis à partir de questionnaires.

Comment les adhérents et salariés vont-ils participer à cette réflexion sur le modèle coopératif ?
MP : Le questionnaire aux adhérents et salariés va se dérouler en une trentaine de points : leur vie coopérative, leurs ressentis, les atouts et faiblesses. Une autre partie du site internet comprendra des propositions sur lesquelles chacun sera appelé à donner son avis. Cette phase d’écoute est importante à l’heure où certains nous reprochent de ne pas être assez proches du terrain. Cette critique est incompréhensible alors que nos plus de 50 000 élus sont présents au quotidien dans leur coopérative.

 

 

Suite de l'article à lire dans Réveil Lozère n°1449, du 1er mars 2018, en page 2.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes
la phrase de la semaine

En mars 2018, la collecte de lait de vache retrouve le niveau de l’an passé (+0,3 % contre +2,6 % en février). Les conditions hivernales relativement rudes (pluie, neige, froid) ont retardé la pousse de l’herbe et la sortie des vaches au pâturage. En mobilisant plus longtemps les stocks fourragers, la hausse saisonnière de la collecte a été réduite.

a indiqué le 18 mai le service statistique du ministère de l’Agriculture (Agreste).

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui