Le Réveil Lozère 15 mars 2017 à 08h00 | Par Laurence Sagot

La pasteurellose de l’agneau

Les pasteurelles sont, entre autres, à l’origine d’une infection contagieuse de l’appareil respiratoire de l’agneau.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Idele

L’infection peut évoluer sous deux formes : une forme respiratoire responsable de lésions pulmonaires et une forme septicémique. Dans le premier cas, les agneaux présentent une hyperthermie avec plus de 40°C de température. Dans le second cas, la mort est le plus souvent brutale. L’incidence économique de cette maladie peut être lourde. D’une part, le taux de mortalité peut être élevé ; d’autre part, la dégradation de l’intégrité pulmonaire a immédiatement des répercussions sur la capacité d’ingestion et la valorisation alimentaire, provoquant un retard de croissance. Enfin, des saisies partielles ou totales peuvent être prononcées à l’abattoir.

Suite dans le Réveil Lozère n°1401 du 16 mars 2017, en page 8.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes
la phrase de la semaine

Au plus tard en 2022, les retraites des chefs d’exploitation à carrière complète atteindront donc 85 % du Smic, soit environ 1 025 euros par mois

Se félicitent les syndicats.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui