Le Réveil Lozère 09 janvier 2019 à 10h00 | Par FXS

La Pac et quelques autres dossiers en attendant élections et budget

Le Conseil agricole de l’UE poursuivra au cours du premier semestre de cette année, sous la présidence de la Roumanie, ses échanges de vues sur la prochaine Pac.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Patrick Cronenberger

Les propositions législatives pour la prochaine Pac sont à l’ordre du jour de chaque réunion des ministres de l’agriculture de l’UE au cours du premier semestre de cette année – le 28 janvier, le 18 mars, le 15 avril, le 14 mai et le 18 juin – selon le programme prévisionnel des travaux sous présidence roumaine. Et ce afin de parvenir à une éventuelle « approche générale partielle ». Ces négociations dépendent toutefois de celles sur le cadre financier pluriannuel 2021-2027 que les chefs d’État et de gouvernement ont estimé en décembre dernier ne pouvoir boucler qu’à « l’automne 2019 ».
Le dossier budgétaire doit être débattu par les ministres des affaires européennes lors de leurs six prochaines réunions mensuelles. Le 19 mars, ils devraient aussi approuver la conclusion de « l’accord sur le retrait du Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d’Irlande du Nord de l’Union européenne et de la Communauté européenne de l’énergie atomique », sauf si les termes du Brexit – le 29 mars – convenus en novembre sont remis en cause par le Royaume-Uni.

 

 

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1492, du 10 janvier, en page 7.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

la phrase de la semaine

Le 23 juillet dernier, les députés de la majorité ont piétiné leur propre loi. Ils ont assumé, sans sourciller, de ratifier le Ceta autorisant les importations de viandes canadiennes issues de bovins nourris aux farines animales… après avoir voté, quelques mois auparavant, une loi interdisant toute commercialisation, en France, de produits “pour lesquels il a été fait usage de produits vétérinaires ou d’aliments pour animaux non autorisés par la réglementation européenne”.

rappelle le berceau des races à viande du Grand Massif central dans un communiqué daté du 17 septembre où les responsables appellent à la mobilisation.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui