L'Eure Agricole Et Rurale 10 septembre 2019 à 14h00 | Par LAURENCE GEFFROY, AVEC AGRA PRESSE

La mode des arrêtés anti-phytos.

Après les maires de Langouët et de Saint-Eloi de Fourques, c’est celui de Val-de-Reuil qui a fait parler de lui la semaine dernière en prenant un arrêté anti-phytos.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Marc-Antoine Jamet, le maire de Val-de-Reuil a signé un arrêté interdisant l’usage des pesticides à moins de 150 mètres des habitations.
Marc-Antoine Jamet, le maire de Val-de-Reuil a signé un arrêté interdisant l’usage des pesticides à moins de 150 mètres des habitations. - © WIKIPEDIA

La mode est-elle à la prise d’arrêtés anti-phytos dans l’Eure ? Après Saint-Eloi de Fourques en juillet dernier, c’est Val de-Reuil qui a médiatisé la volonté du maire d’interdire l’utilisation de pesticides à moins de 150 mètres des habitations. « Il s’agit de protéger la santé de tous, mais c’est aussi un marqueur : celui de la nécessité écologique, de l’impératif environnemental » écrit Marc-Antoine Jamet sur son compte twitter. Le 27 août, le jour même où la justice administrative a   [...]

 

» Lire la suite sur le site L'Eure Agricole Et Rurale

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Voir tous

la phrase de la semaine

Un renforcement des ambitions environnementales et climatiques de la Pac ainsi que du bien-être des animaux devrait aller de pair avec la mise à disposition de fonds appropriés pour leur mise en œuvre.

écrivent les ministres de l’Agriculture français (Didier Guillaume), allemande (Julia Klöckner) et polonais (Jan Krzysztof Ardanowski), dans une déclaration commune.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui