Le Réveil Lozère 13 décembre 2016 à 08h00 | Par Sophie Chatenet

La marque vise les dix millions de litres

Commercialisée depuis 2013, la brique Montlait, vient de s’offrir un lifting. La marque des producteurs de lait de montagne du grand Massif central pourrait dès l’an prochain élargir sa gamme en proposant du beurre et du fromage. En Lozère, 24 exploitations adhèrent à l’association des producteurs de lait de montagne (APLM).

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Thierry Vourillon et Éric Germain, producteurs adhérents à l’APLM, entourent Dominique Barrau, le président de l’association.
Thierry Vourillon et Éric Germain, producteurs adhérents à l’APLM, entourent Dominique Barrau, le président de l’association. - © Sophie Chatenet

Sur les hauteurs du Vernet-la-Varenne, au sud-est du Puy-de-Dôme, Thierry Vourillon élève un troupeau de 55 Montbéliardes. Si l’agriculteur est habitué aux hivers rigoureux, force est de constater que le poids des années les rend plus difficiles à supporter. Et puis, il y a cette conjoncture incertaine, ce prix du lait qui tarde à reprendre des couleurs, et derrière toujours des charges à payer, un quotidien à assurer, etc. Thierry sait pertinemment qu’après la tempête vient l’accalmie, « on aimerait bien enfin y voir plus clair ». En 2010, il a adhéré à l’APLM, voyant dans la démarche un moyen de mieux valoriser sa production. Six ans après, et trois ans après la première mise en marché des briques de lait Montlait, « si l’on raisonne en responsable professionnel, on se dit heureusement que nous avons démarré. Du point de vue de producteur et face à la guerre laitière sévissant depuis plusieurs mois, on trouve que ça ne va pas assez vite », souligne Dominique Barrau, président de l’APLM. Cette année, à travers ses 500 points de vente, la marque Montlait aura vendu cinq millions de litres de lait. À l’horizon 2018, elle ambitionne de doubler ce volume. Alors évidemment, on est loin des 160 millions de litres engagés par les 570 exploitations du grand Massif central dans l’association, et encore plus loin des 500 millions de litres de lait produits dans le Massif central qui ne trouvent pas de valorisation, mais c’est un bon début.

La suite dans le Réveil Lozère, page 4, édition du 15 décembre 2016, numéro 1388.

Et dans le département ?
Vingt-quatre exploitations adhèrent à l’association des producteurs de lait de montagne (détentrice de la marque Montlait), soit 43 producteurs. À ce jour, quatre enseignes distribuent la brique Montlait : Hyper U à Mende ; Intermarché à Langogne, Saint-Chély-d’Apcher et Banassac ; Simply market à Marvejols et Aumont-Aubrac ; Carrefour Market au Malzieu.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

la phrase de la semaine

Un renforcement des ambitions environnementales et climatiques de la Pac ainsi que du bien-être des animaux devrait aller de pair avec la mise à disposition de fonds appropriés pour leur mise en œuvre.

écrivent les ministres de l’Agriculture français (Didier Guillaume), allemande (Julia Klöckner) et polonais (Jan Krzysztof Ardanowski), dans une déclaration commune.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui