MESSAGE ABONNES IMPORTANT

Afin d'être sûr de recevoir Le Réveil Lozère quelle que soit l’évolution de la situation sanitaire, activez votre compte numérique au plus vite en complétant vos informations.

J’active mon compte numérique
Le Réveil Lozère 16 mai 2017 à 08h00 | Par Aurélie Pasquelin

La Lozère s’invite à Lyon et pousse le bouchon

Du 12 au 14 mai, les Lozériens avaient pris possession de la place Carnot de Lyon. Au programme : sport et nature mais aussi dégustation de viande et d’aligot avec la soirée grillade organisée par Paroles gabales.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
 (© Paroles Gabales) André Chevalier, membre de Paroles gabales, et Olivier Maurin, président d’Élovel, ont fait déguster de la viande d’Aubrac et d’agneau aux passants. © Paroles Gabales Bernadette Gaillard, Aurélie Raynal-Durand, Olivier Boulat, Élie Lhermet et Gérard Crouzet. © Paroles Gabales Jacques Gras prépare les grillades. © Paroles Gabales  © Paroles Gabales Olivier Boulat, membre de Paroles gabales, Lionel Astier, acteur, Sophie Pantel, présidente du Département, et Bernard Palpacuer, conseiller départemental de Langogne. © Paroles Gabales

De la viande de bœuf à celle de l’agneau, les principaux produits de l’agriculture lozérienne étaient représentés sur la place Carnot de Lyon du vendredi 12 au dimanche 14 mai. Une soixantaine de stands représentants la Lozère s’y étaient installés à l’occasion de l’événement « La Lozère pousse le bouchon », organisé par le département. Élovel et l’association Paroles Gabales avaient fait le déplacement pour porter haut les couleurs de l’agriculture lozérienne. Comme l’année passée à Montpellier, pour « La Lozère fait sa comédie », Paroles gabales était en charge du bientôt traditionnel repas du samedi soir composé de grillade et d’aligot. Cependant, le temps n’a pas été de la partie pour l’association d’agriculteurs qui a dû composer avec la pluie. « Aux alentours de 18 heures, un orage a éclaté, raconte Élie Lhermet, vice-président de l’association. C’est dommage mais cet événement a littéralement coupé la soirée. Bon nombre de personnes sont alors parties et ne sont plus revenues. Heureusement, ceux qui avaient réservé pour le repas sont, quant à elles, revenus mais au total, nous n’avons servi qu’un peu moins de 200 repas sur les 400 prévus. »

 

 

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1410, du 18 mai 2017, en page 3.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes
la phrase de la semaine

« Sur les six derniers mois, c’est six attaques sur des troupeaux (veau, brebis…), sur la même commune de Peyre-en-Aubrac, il faut que ça cesse ! Madame la préfète a accompagné les techniciens de l’OFB pour mieux comprendre l’expertise et la détresse des hommes.»

a dit Vincent Bonnet, président des Jeunes agriculteurs de Lozère. En 2019, le Groupe national Loup a recensé 500 loups sur le territoire français, répartis de façon inégale selon les zones.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui