Le Réveil Lozère 18 juillet 2017 à 08h00 | Par Ludovic Vimond

La location entre agriculteurs ouvre une nouvelle voie

Deux sites internet de location de machines agricoles entre agriculteurs ont fait récemment leur apparition.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
La location entre agriculteurs est intéressante, notamment pour des matériels très peu utilisés.
La location entre agriculteurs est intéressante, notamment pour des matériels très peu utilisés. - © Claas

En 2015, deux sites web de location de matériels agricoles entre utilisateurs (agriculteurs, ETA, Cuma) ont fait leur apparition. Il s’agit de votremachine.com et
wefarmup.com. À l’image d’Uber pour les taxis, ces deux plateformes totalisent plus de 6 000 utilisateurs et visent l’économie du partage, l’innovation numérique et la recherche de compétitivité. Ces plateformes numériques mettent en relation des propriétaires de matériels qui cherchent le meilleur amortissement de leur investissement et des locataires qui ont un besoin ponctuel de ces matériels. Les propriétaires saisissent sur le site internet un certain nombre d’informations sur leur matériel et définissent les plages d’utilisation ainsi qu’un prix, une fourchette de prix étant bien souvent proposée. Pour rassurer et aider les agriculteurs, ces sites facilitent les démarches administratives clés en main en réalisant une facture de location toute faite et en se chargeant systématiquement de l’assurance du matériel loué. Qui plus est, wefarmup.com propose de noter les différents loueurs et locataires dans le but de rassurer davantage.

 

 

 

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1419, du 20 juillet 2017, en page 11.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

Alors que la Commission a annoncé la conclusion d’un accord sur le « panel hormones », la FNB attend une position extrêmement ferme de la France.

indique Bruno Dufayet, président de la FNB, dans un communiqué du 14 juin.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui