Le Réveil Lozère 30 juin 2015 à 08h00 | Par Anne-Marie Vincent

« La grange aux saveurs de nos fermes » valorise le terroir lozérien

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Anne-Marie Vincent

Jour de joie à Saint-Chély-d'Apcher pour l'agriculture en général et pour une vingtaine de producteurs fermiers en particulier. En effet, la boutique nommée « La grange aux saveurs de nos fermes », située au 12 place du Foirail, a ouvert ses portes le samedi 27 juin.
Si elle était « anxieuse » le matin, Stéphanie Tufféry, co-gérante de cette SARL avec Erik Verscheure, était « heureuse » l'après-midi, derrière la caisse. Heureuse de voir ce projet se concrétiser et heureuse d'accueillir les premiers clients. Panier à la main, ces derniers ont profité de l'inauguration du magasin pour faire leurs emplettes dans ce local refait à neuf de 90 m². Veau de lait, faux filet de boeuf, gigot d'agneau, fromages au lait de vache, brebis et chèvre, charcuteries, confitures, sirops, plantes à infusion, bières, fleurs de courgette, carottes ou encore sorbets, le choix en produits frais et locaux est abondant. Résultat, en ce samedi 27 juin, Marie-Thérèse, ancienne commerçante à Saint-Chély-d'Apcher, est repartie avec un sac de courses bien fourni. « Je viens d'acheter du filet mignon et du pain d'épice car j'aime beaucoup les produits du pays, a-t-elle détaillé. Je fais toutes les semaines le marché, dorénavant, je viendrai aussi dans cette boutique qui va faire vivre la place. »

La suite dans le Réveil Lozère, page 4, édition du 2 juillet 2015.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
5 brève(s) » voir toutes
la phrase de la semaine

« N’en déplaise aux industriels laitiers européens, nous ne manquerons pas de dénoncer les éventuelles entorses à la règle que nous pourrions constater dans les magasins et de poursuivre notre combat pour rendre l’étiquetage [de l’origine des viandes et du lait dans les produits transformés, ndlr] obligatoire à long terme ».

Communiqué des Jeunes Agriculteurs, le 19 septembre

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 19 unes régionales aujourd'hui