Le Réveil Lozère 21 mars 2018 à 09h00 | Par Aurélie Pasquelin

La Foire de Langogne prend de plus en plus d’importance

Évènement lozériens qui marque la fin de l’hiver, la foire de Langogne avait lieu samedi dernier sur le pré de la Foire. Curieux et acheteurs ont pu y admirerr les animaux préparés pour Pâques.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
L’après-midi, les visiteurs ont pu admirer la centaine d’animaux présents sous le chapiteau. (© Aurélie Pasquelin) Le matin, les visiteurs ont attendu devant le chapiteau que le juges rendent leur verdict. © Aurélie Pasquelin  © Aurélie Pasquelin  © Aurélie Pasquelin Pendant presque deux heures, les juges ont examiné les animaux. © Aurélie Pasquelin L'engraissement, la conformité et la finsesse d'os sont les trois principales caractériqtiques pour juger un animal. © Aurélie Pasquelin Pour juger l'état d'engraissement, les juges n'hésitent pas à pincer la peau des animaux. © Aurélie Pasquelin  © Aurélie Pasquelin Après avoir examiné les bovins, les juges se concertent pour désigner les vainqueurs. © Aurélie Pasquelin La foire de Langogne accueille aussi des stands de présentation de matériel agricole et de véhicules. © Aurélie Pasquelin Après un an d'absence, lapins et volailles étaient de retour dans un barnum dédié. © Aurélie Pasquelin Dans le chapiteau des volailles, de nombreuses races étaient présentées. © Aurélie Pasquelin  © Aurélie Pasquelin L'après-midi, les allées du chapiteau des bovins étaient ouvertes au public qui a pu admirer les animaux présents. © Aurélie Pasquelin  © Aurélie Pasquelin  © Aurélie Pasquelin Eugénie et Serge Brajon, seuls représentants de la catégorie AB. © Aurélie Pasquelin Le premier prix du concours, du Gaec Brunnel de Barres, a attiré les foules. © Aurélie Pasquelin  © Aurélie Pasquelin

« Madeleine de Proust » pour certains, synonyme du retour des beaux jours pour d’autres, la Foire de Langogne ne laisse personne indifférent. Cette édition 2018, placée sous un beau soleil n’a pas fait exception à la règle. Créée il y a quarante ans, l’événement attire de plus en plus de monde. « À la sortie de l’hiver, c’est un moment de rencontre et de convivialité en famille, confie Guy Malaval, maire de Langogne. Les gens viennent ici pour admirer les animaux et profiter des animations proposées. » En plus du concours bovin, des stands des commerçants et des jeux pour enfants, cette année, la foire retrouvait son exposition avicole. « L’année dernière nous n’avions pas pu accueillir les volailles à cause de la grippe aviaire », explique Thierry Chaze, conseiller municipal en charge des foires et marchés. Pour cette édition 2018, tout est revenu dans l’ordre, les curieux ont pu admirer les différentes espèces présentées dans le chapiteau consacré.

 

 

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1452, du 22 mars 2018, en page 4.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

Le grand plan d’investissement français, prévoyant 5 milliards d’euros pour l’agriculture, va servir à financer de l’irrigation contrôlée dans les régions où il n’y en a pas.

a déclaré Stéphane Travert le 6 août à l’AFP.