Le Réveil Lozère 16 mai 2018 à 10h00 | Par Actuagri

La FNSEA appelle les agriculteurs à se mobiliser pour sauvegarder l’esprit des États généraux de l’alimentation

Afin de préserver l’esprit des États généraux de l’alimentation et de garantir un retour de valeur pour les producteurs, la FNSEA appelle son réseau à se mobiliser pour interpeller les parlementaires, la semaine précédant l’examen du texte de loi par l’Assemblée nationale, le 22 mai.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Jérôme Despey, secrétaire général de la FNSEA.
Jérôme Despey, secrétaire général de la FNSEA. - © Actuagri

Après l’examen de la loi issue des États généraux de l’alimentation par la commission des affaires économiques de l’Assemblée nationale, la FNSEA avait exprimé son mécontentement. En l’état, la loi ne modifiera pas le déséquilibre actuel des relations commerciales. Jérôme Despey, secrétaire général de la FNSEA, souhaite qu’il y ait une pleine mobilisation du réseau syndical pour interpeller les parlementaires la semaine du 14 mai, à la veille du débat plénier à l’Assemblée nationale sur cette loi, qui aura lieu le 22 mai. Il rappelle également que l’examen de cette loi se fait alors que la Commission européenne propose une baisse inacceptable du budget de la Pac. Sur ce point, il demande également que les parlementaires se mobilisent pour défendre l’agriculture française et européenne. « Dans ce contexte, nous ne comprenons pas qu’il y ait une dénaturation de l’objectif de cette loi qui est censée protéger les agriculteurs dans le cadre des relations commerciales », s’insurge Jérôme Despey. Ces rencontres permettront aux agriculteurs de rappeler la nécessité d’inverser la construction du prix en utilisant des indicateurs de coûts de production ou en ayant un meilleur encadrement des promotions. Pour le secrétaire général, ces éléments sont indispensables. Il attend un engagement clair des parlementaires quelles que soient les pressions des acteurs qui ont intérêt à ce que rien ne change.

 

 

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1460, du 17 mai 2018, en page 7.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

Pour une agriculture durable, des agriculteurs qui vivent décemment de leur métier, des Français qui mangent de la qualité et au juste prix, je suis dès aujourd’hui au travail.

a déclaré sur Twitter, quelques minutes après l’annonce de sa nomination Didier Guillaume, nouveau ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui