Le Réveil Lozère 11 mars 2015 à 08h00 | Par D'apès Actuagri

La FNPL veut un audit sur la contractualisation

À la veille de la fin des quotas laitiers, la FNPL veut revisiter la contractualisation mise en place entre producteurs et transformateurs.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
« Les producteurs peinent à rééquilibrer le rapport de force avec les transformateurs », déplore Thierry Roquefeuil, président de la FNPL.
« Les producteurs peinent à rééquilibrer le rapport de force avec les transformateurs », déplore Thierry Roquefeuil, président de la FNPL. - © Actuagri

La contractualisation qui a été mise en place dans la perspective de la sortie des quotas laitiers n’a pas toujours donné les résultats escomptés. À un mois de leur abandon, le président, Thierry Roquefeuil, veut remettre l’ouvrage sur le métier. « Je souhaite un audit de la contractualisation » a-t-il déclaré au SIA, avant l’assemblée générale des producteurs se tenant à Albi, les 18 et 19 mars. Il est vrai que l’expérience des premiers contrats mis en place, il y a quelques années et qui arrivent à leur terme en 2016, n’est pas toujours concluante. « Les producteurs n’ont pas réussi à rééquilibrer le rapport de force avec les transformateurs », déplore-t-il ; quand les entreprises ne s’assoient pas purement et simplement sur les engagements souscrits. C’est le cas notamment de Lactalis. Deux organisations de producteurs viennent d’ailleurs d’intenter une action en justice contre l’entreprise pour non respect du contrat qui les lient aux producteurs (...) Avec la fin des quotas laitiers, la situation se tend en France, même si le prix du lait remonte légèrement. Aussi Thierry Roquefeuil s’interroge « sur la politique laitière européenne. Les États-Unis ont bien un Farm bill. Nous ne souhaitons pas refaire un Farm bill, mais avoir une vraie politique laitière européenne, il faut que les pouvoirs publics nous aident », a-t-il conclu.

La suite dans le Réveil Lozère, page 8, édition du 12 mars 2015.

D’après le commissaire européen à l’Agriculture, les prix du lait en Europe sont les mêmes qu’il y a deux ans.
D’après le commissaire européen à l’Agriculture, les prix du lait en Europe sont les mêmes qu’il y a deux ans. - © Adam Berry

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes
la phrase de la semaine

Le gouvernement et sa majorité sèment une confusion inédite dans l’esprit des éleveurs et des citoyens.

estime la FNB dans un communiqué de presse du 15 juillet, soit deux jours avant l’examen par les députés du projet de loi de ratification de l’accord de libre-échange UE-Canada (Ceta).

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui