Le Réveil Lozère 29 décembre 2015 à 08h00 | Par Actuagri

La FNPL prépare une charte de valeur

La FNPL souhaite soumettre aux transformateurs et aux distributeurs une charte de valeur visant une répartition plus juste de la valeur ajoutée dans la filière laitière ainsi qu'un lissage de la volatilité des cours.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Pour Thierry Roquefeuil, le président de la FNPL, la marchandisation des contrats est une aberration.
Pour Thierry Roquefeuil, le président de la FNPL, la marchandisation des contrats est une aberration. - © Thierry Guillemot

Le socle du marché intérieur qui représente 55 % de la production n'est pas valorisé au bon niveau », déplore Thierry Roquefeuil, le président de la FNPL. Même 85 % si on y ajoute le marché européen. La preuve, les producteurs de lait ont vu leur revenu s'effondrer de 40 % en 2015, selon l'Institut de l'élevage et de 50 % en zone de montagne. Cette chute s'explique surtout par la baisse du prix du lait, tout au long de l'année, que l'Insee estime à 11 % par rapport à 2014. Et cela malgré l'accord avec les industriels et la distribution, l'été dernier, sous l'égide des pouvoirs publics, qui a permis de « limiter la casse » en faisant remonter 120 millions d'euros aux producteurs. Insuffisant cependant, estime la FNPL, puisque le médiateur nommé par le ministre de l'Agriculture évalue à 320 millions d'euros les sommes qui auraient dû revenir aux producteurs en raison des engagements des distributeurs au mois de juillet. Soit 200 millions d'euros qui sont restés dans la poche des transformateurs. Quoi qu'il en soit, cette amorce d'une répartition plus juste de la valeur au sein de la filière laitière, la FNPL souhaiterait la pérenniser et la conforter en 2016, et surtout la faire partager avec les transformateurs et les distributeurs.

La suite dans le Réveil Lozère, page 9, édition du 31 décembre 2015, numéro 1340.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes
la phrase de la semaine

« N’en déplaise aux industriels laitiers européens, nous ne manquerons pas de dénoncer les éventuelles entorses à la règle que nous pourrions constater dans les magasins et de poursuivre notre combat pour rendre l’étiquetage [de l’origine des viandes et du lait dans les produits transformés, ndlr] obligatoire à long terme ».

Communiqué des Jeunes Agriculteurs, le 19 septembre

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 19 unes régionales aujourd'hui