Le Réveil Lozère 31 janvier 2017 à 08h00 | Par Le Réveil Lozère

La FNB veut remettre en cause le droit de la concurrence à Bruxelles

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Jean-Pierre Fleury, président de la fédération nationale bovine (FNB) a annoncé vouloir demander à la Direction générale de la concurrence européenne « une relecture des textes du droit de la concurrence. Bruxelles commence à s’intéresser aux négociations commerciales », notamment face au regroupement des GMS et des industriels. Pour Jean-Pierre Fleury, « les textes correspondent à un contexte vieux de quinze ans. On nous dit à Bruxelles de nous débrouiller et, en même temps, on ne peut pas laisser cinq organisations de producteurs autour d’une table sinon on enfreint le droit de la concurrence ».

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes
la phrase de la semaine

Alors que la population agricole décroît, nous avons les moyens de donner envie aux jeunes générations non issues du monde agricole de nous rejoindre pour un nouveau projet de vie en s’installant en agriculture biologique.

a déclaré Guillaume Riou, à l’occasion de sa réélection à la présidence de la fédération nationale de l’agriculture biologique (Fnab).