Le Réveil Lozère 22 janvier 2020 à 09h00 | Par MR

La FNB pousse les OP à s’associer

Pour peser face à la grande distribution et à Bigard, les éleveurs de la FNB veulent que les organisations de producteurs (OP) s’associent en AOP, à l’instar de ce que projettent de faire les producteurs de porc de l’UGPVB.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Afin de renforcer leur poids dans les relations commerciales, les éleveurs de bovins viande de la FNB (affiliés à la FNSEA) enjoignent les organisations de producteurs (OP) à collaborer davantage, et notamment à créer une association d’OP (AOP). C’est ce qu’ils ont annoncé lors d’une conférence de presse le 15 janvier, en amont de leur assemblée générale les 5 et 6 février à Anse (Rhône), qui portera particulièrement sur ce thème.
« Notre ambition, c’est qu’une vraie ambition de création d’AOP soit annoncée au Salon de l’agriculture », a expliqué le président de la FNB Bruno Dufayet. « Face à un acteur ultra-dominant (le groupe Bigard, NDLR), il faut une réaction collective. Il faut créer une seconde force qui veut aller chercher de la valeur. »
La filière bovine compte une soixantaine d’OP commerciales et une trentaine d’OP non commerciales. Les possibilités offertes aux AOP ont été renforcées par le règlement européen Omnibus et pourraient l’être à nouveau dans la prochaine Pac, avec l’extension des programmes opérationnels à de nouvelles filières (après les fruits et légumes et la vigne). C’est notamment la raison qui pousse les groupements de producteurs de porcs de l’UGPVB à travailler actuellement à la création d’une telle AOP. Mais l’Union se plaint d’être freinée par une administration française effrayée par le droit de la concurrence.

 

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1543, du 23 janvier 2020, en page 09.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

la phrase de la semaine

Continuons de faire de l’agriculture de conservation, parce que c’est un bon modèle, et continuons à mettre du glyphosate tant qu’on n’a pas trouvé autre chose

a déclaré le ministre de l’Agriculture Didier Guillaume. Il a indiqué que l’agriculture de conservation fera partie des usages autorisés pour le glyphosate après 2021, en l’absence d’alternatives.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui