Le Réveil Lozère 22 avril 2020 à 10h00 | Par YG

La FNB lance un bras de fer pour profiter du redémarrage

Dans un communiqué du 15 avril, la FNB appelle les éleveurs à retenir leurs animaux pour obtenir de meilleurs prix. D’après l’interprofession Interbev, les abattages et la consommation repartent, mais les prix à la production restent en retrait.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Sandra Hartmann - Photo d'illustration

Vers un retour à la normale en viande bovine ? Après plusieurs semaines chahutées, « on retrouve l’équilibre en termes d’abattage et de consommation », assure Guy Hermouet, président de la section bovine d’Interbev (interprofession bétail et viandes), le 16 avril à Agra Presse. « On observe une reprise des abattages en semaine 15, au niveau d’une année normale. Ils ont augmenté de 12 % en jeunes bovins allaitants et de 8 % en jeunes bovins laitiers, après un repli global de 7 % entre les semaines 11 et 15. »Un constat partagé, selon cet éleveur vendéen, par tous les membres du bureau d’Interbev lors d’une réunion le 14 avril.
Autre signe encourageant : « Les distributeurs et les entreprises nous disent que la consommation évolue en mode estival et se tourne vers les pièces à griller », relève Guy Hermouet. De quoi améliorer l’équilibre carcasse, pénalisé depuis le début du confinement par l’envolée des ventes de steak haché. « La consommation de viande bovine par les ménages répond bien, elle fait partie des produits qui s’en sortent le mieux », résume-t-il, tout en appelant à la « prudence ».

 

Article à lire dans le Réveil Lozère n°1557, du 23 avril 2020, en page 8.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes
la phrase de la semaine

La réforme de la Pac qui va arriver l’année prochaine est pour moi un rendez-vous crucial. Si on arrive à réorienter les aides de la Pac vers l’agriculture du futur, on peut baisser énormément les pesticides.

a affirmé la ministre de la Transition écologique Barbara Pompili au micro de France Inter le 23 juillet.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui