MESSAGE ABONNES IMPORTANT

Afin d'être sûr de recevoir Le Réveil Lozère quelle que soit l’évolution de la situation sanitaire, activez votre compte numérique au plus vite en complétant vos informations.

J’active mon compte numérique
Le Réveil Lozère 20 mai 2020 à 10h00 | Par Marion Ghibaudo

La FNB dénonce le « coup de com’ » de la grande distribution pour la filière veau

La filière veau, durement touchée par la crise sanitaire et la perte de consommation de ses produits, souhaite que la grande distribution s’engage à leurs côtés. La FNB accuse la grande distribution de ne pas jouer le jeu de la « cohésion ».

Abonnez-vous Réagir Imprimer
La FNB dénonce dans un communiqué les « coups de com’ » de la grande distribution. Selon l’organisation, la grande distribution s’est arrêtée aux slogans et aux promesses, non suivies d’actes.
La FNB dénonce dans un communiqué les « coups de com’ » de la grande distribution. Selon l’organisation, la grande distribution s’est arrêtée aux slogans et aux promesses, non suivies d’actes. - © Cyrielle Delisle

La FNB dénonce dans un communiqué les « coups de com’ » de la grande distribution. Selon l’organisation, la grande distribution s’est arrêtée aux slogans et aux promesses, non suivies d’actes. « Le souhait d’avancer tous ensemble pour porter le produit veau, de la fourche à la fourchette, n’est pas une réalité : encore trop de magasins ne proposent pas le produit veau, ou en font une proposition timide au consommateur », dénonce la FNB.
Un manquement qui a rendu furieuse une filière dont l’activité est en crise, accentuée par la pandémie de Covid-19. Les premiers effets ont, par ailleurs, été ressentis dès les premiers jours de confinement par les éleveurs. « Les distributeurs de la filière ont profité de la crise du Covid-19 pour mettre la loi Égalim à la trappe, l’occasion était trop belle », pointe Jean-François Maurin, président de la FDSEA Lozère.
Une situation dénoncée par la FNB, qui rappelle que « les abattages ont subi une baisse de 13,5 %, en pleine semaine de promotion du veau ». Dès le début du confinement, différentes études de consommation l’ont démontré, les consommateurs se sont repliés sur les aliments de base : pâtes, riz, steak haché, au détriment d’autres produits plus qualitatifs, dont le veau.

Article à lire dans le Réveil Lozère n°1561, du 21 mai 2020, en page 5.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

la phrase de la semaine

Le marché de l’ultra-frais progresse de 16,1 % en volume et de 13,9 % en valeur dans la distribution grand public sur la période du 15 mars au 19 avril 2020

témoigne Syndifrais (transformateurs de produits laitiers frais), dans un communiqué du 20 mai.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui