Le Réveil Lozère 30 août 2017 à 08h00 | Par Maxime Colomb

La filière lait de vache biologique recrute toujours des éleveurs

À la faveur d’un marché en croissance, la production de lait de vache bio continue à se développer en France. La région Occitanie n’est pas en reste, et notamment la Lozère où le rythme des conversions s’est accéléré ces dernières années.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
« La filière laitière biologique française évolue indépendamment de ce qui se passe sur le marché mondial mais également indépendamment de la filière laitière conventionnelle française. La production est gérée quasi uniquement en fonction des besoins pour la transformation et donc de l’évolution de la demande des consommateurs », indique FranceAgriMer dans son rapport annuel paru en décembre.
« La filière laitière biologique française évolue indépendamment de ce qui se passe sur le marché mondial mais également indépendamment de la filière laitière conventionnelle française. La production est gérée quasi uniquement en fonction des besoins pour la transformation et donc de l’évolution de la demande des consommateurs », indique FranceAgriMer dans son rapport annuel paru en décembre. - © Annick Conté

En avril 2017, la France avait produit sur les 12 mois précédents 546 millions de litres de lait de vache bio. Selon le Cniel, compte tenu des conversions en cours, la production devrait atteindre 889 millions de litres fin 2018.
En Occitanie, 80 exploitations sont actuellement collectées en bio, pour un volume de 14 millions de litres. Fin 2018, la région comptera, avec les engagements actuels, 210 exploitations pour 45 millions de litres collectés.

La Lozère, département dynamique pour le lait bio
La Lozère connaît un fort développement en lait biologique derrière l’Aveyron. En brebis laitières tout d’abord, filière qui compte aujourd’hui 36 exploitations certifiées ou en conversion. En caprin lait, la filière se dynamise avec onze producteurs laitiers dont six créations d’atelier. De son côté, la filière bovine laitière, avec les engagements actuels, comptera fin 2018 près de 35 exploitations bio pour 8 millions de litres soit plus de 10 % de la collecte Lozérienne.

 

 

 

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1423, du 31 août 2017, en page 6.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

la phrase de la semaine

Le loup n’est plus une espèce en voie de disparition. Nous faisons du lobbying à Bruxelles avec la Finlande pour le sortir de la liste des espèces en voie de disparition.

a affirmé Didier Guillaume, ministre de l’Agriculture devant le congrès des Jeunes agriculteurs, le 6 juin.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui