Le Réveil Lozère 11 avril 2018 à 16h00 | Par Eva DZ

La feuille de route d’Unicor

Unicor a marqué un pas dans sa longue vie, la coopérative a présenté sa feuille de route pour les années à venir lors de son assemblée générale à Luc (12), vendredi 30 mars. Jean-Claude Virenque, président et Denis Simon, directeur général, ont détaillé leur projet d’entreprise.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Eva DZ

Où en sommes-nous ? Qu’avons-nous réussi ? Quelles sont nos forces et nos faiblesses ? C’est un véritable travail d’introspection que les élus du conseil d’administration d’Unicor entourés de l’équipe dirigeante, ont mené pour construire leur projet d’entreprise. « À 25 ans, notre coopérative a atteint une certaine maturité, il était temps de faire le point sur nos pratiques, sur nos raisons d’être, de re-poser les bases pour se projeter demain », a introduit le président, Jean-Claude Virenque, s’appuyant sur l’arrivée l’été dernier, de Denis Simon au poste de directeur général.

« Revivifier la démarche coopérative »
Les adhérents coopérateurs et partenaires d’Unicor n’ont donc pas vécu une assemblée générale comme les autres. « Nous avons présenté un acte fondateur mais qui s’inscrit dans la continuité de nos valeurs », a ajouté Jean-Claude Virenque. Denis Simon a rappelé les enjeux : accompagner les adhérents dans le développement économique de leur entreprise, renforcer le pacte coopératif jusque dans la politique commerciale, capter de la valeur en proposant des produits en adéquation avec la demande des consommateurs et renforcer la capacité financière de la coopérative.

 

 

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1455, du 12 avril 2018, en page 6.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

Le grand plan d’investissement français, prévoyant 5 milliards d’euros pour l’agriculture, va servir à financer de l’irrigation contrôlée dans les régions où il n’y en a pas.

a déclaré Stéphane Travert le 6 août à l’AFP.