Le Réveil Lozère 02 août 2016 à 08h00 | Par Sandra Hartmann

La Fête des Pâturages sous le charme des Bondons

Abonnez-vous Réagir Imprimer
 © Sandra Hartmann  © Sandra Hartmann  © Sandra Hartmann  © Sandra Hartmann  © Sandra Hartmann  © Sandra Hartmann  © Sandra Hartmann  © Sandra Hartmann  © Sandra Hartmann  © Sandra Hartmann  © Sandra Hartmann  © Sandra Hartmann  © Sandra Hartmann  © Sandra Hartmann  © Sandra Hartmann

C’est en 1999 qu’est née la première Fête des Pâturages. Depuis, l’essai a été plus que correctement transformé par l’association Paroles Gabales. Tous les ans, c’est un endroit différent. Tous les ans, il faut mobiliser les bénévoles, penser aux animations, organiser le marché fermier et artisanal, imaginer un bon repas en gardant un fondamental : l’aligot. Les tickets repas ont été vendus en deux heures. Les bénévoles ont servi 750 déjeuners, avec charcuterie, pavé de bœuf, fromage, gâteau à la châtaigne… et vin. Uniquement des produits du terroir. Terroir que l’on pouvait aussi retrouver sur le marché de producteurs et d’artisans. Les démonstrations se sont succédé tout au long de la journée avec fenaison, traite, tonte et autres présentations de chiens de troupeaux au travail, etc. Côté animation, un groupe folklorique, La Bourreio de Mende a assuré en danse, les enfants ont pu profiter du stand de maquillage et faire plus ample connaissance avec les animaux de la ferme. Il a peut-être manqué un coin de ciel bleu. Rendez-vous l’an prochain dans un lieu restant encore à déterminer.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

Alors que la Commission a annoncé la conclusion d’un accord sur le « panel hormones », la FNB attend une position extrêmement ferme de la France.

indique Bruno Dufayet, président de la FNB, dans un communiqué du 14 juin.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui