Le Réveil Lozère 17 juillet 2019 à 08h00 | Par Aurélie Pasquelin

La Fête des pâturages s’invite sur le causse Méjean

L’association Paroles gabales organise sa traditionnelle Fête des pâturages dimanche 28 juillet à La Citerne de Montbrun, sur le causse Méjean.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Comme chaque année, les membres de l’association se sont alliés avec des agriculteurs locaux pour organiser la fête.
Comme chaque année, les membres de l’association se sont alliés avec des agriculteurs locaux pour organiser la fête. - © Aurélie Pasquelin

Organisée depuis plus de vingt ans, la Fête des pâturages est l’un des évènements incontournables de l’été en Lozère. Après l’Aubrac, la Margeride, le mont Lozère… les membres de l’association Paroles gabales ont décidé d’investir le causse Méjean. « C’est la première fois qu’elle aura lieu sur le causse », indique Jean-Claude Mayrand, président de Paroles gabales. Pour cette première, les membres de l’association et les habitants du causse ont prévu toute une série d’animations : démonstration de fenaison, de tonte de brebis, de sciage de bois, exposition d’animaux, marché fermier et artisanal… Une organisation de plusieurs mois qui mobilisera une cinquantaine de bénévoles le samedi et le Jour-J, dimanche 28 juillet.

6 000 à 8 000 visiteurs attendus
Mettre en avant le territoire et son agriculture, tels sont les maîtres mots de cette fête. Le marché, par exemple, accueillera une quarantaine d’exposants « uniquement des artisans et des producteurs », tient à préciser l’agriculteur. Le repas, composé de charcuterie, de viande de Lozère, de fromages du Fédou… fera lui aussi la part belle aux produits du terroir. « Sur le causse Méjean, nous bénéficions aujourd’hui d’une agriculture diversifiée, explique Jean-Luc Michel, agriculteur et maire délégué de Montbrun. Il faut en profiter et mettre en avant nos savoir-faire et nos produits de qualité. » En plus des produits et de l’artisanat, les organisateurs de la fête comptent bien sur les 6 000 à 8 000 visiteurs prévus pour promouvoir les sites remarquables tels que l’Aven Armand, le moulin de La Borie, la Ferme caussenarde d’autrefois, l’accueil à la ferme…

 

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1519, du 18 juillet 2019, en page 5.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Voir tous

la phrase de la semaine

Un renforcement des ambitions environnementales et climatiques de la Pac ainsi que du bien-être des animaux devrait aller de pair avec la mise à disposition de fonds appropriés pour leur mise en œuvre.

écrivent les ministres de l’Agriculture français (Didier Guillaume), allemande (Julia Klöckner) et polonais (Jan Krzysztof Ardanowski), dans une déclaration commune.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui