Le Réveil Lozère 29 novembre 2017 à 08h00 | Par GP

La fédération interdépartementale des groupements pastoraux (GP) a élu ses nouveaux représentants.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Les groupements pastoraux de la Lozère et du Gard sont regroupés depuis 2013 au sein de la Fédération des groupements pastoraux. L’association regroupe 20 GP. Son objectif est de mieux faire entendre la voix des éleveurs face à certains sujets d’actualité. Lors de son assemblée générale du 7 novembre à Florac, les adhérents ont procédé à l’élection d’un nouveau bureau. Bernard Grellier, président de la Fédération depuis 2013 ayant annoncé sa volonté de mettre un terme à son mandat, Christine Gros, éleveuse gardoise du GP du col Salidès, devient présidente de l’association. Martine Chaptal, du GP de Mijavols, Annie Lashermes, du GP de Massevaques, et Gilles Paulet du GP de Bellecoste ont été élus vice-présidents. Daniel Grasset, du GP des Hautes Terres de l’Hôpital assure la fonction de trésorier, et Luc Gros, de la coopérative d’estive La Raïole en haute Dourbie, assure la fonction de secrétaire. L’ambition de la Fédération reste de représenter les éleveurs des groupements pastoraux et de les défendre dans les dossiers discutés avec les instances institutionnelles, afin que leur travail quotidien auprès de leur troupeau, et au plus près du territoire, soit entendu et pris en compte.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

Le grand plan d’investissement français, prévoyant 5 milliards d’euros pour l’agriculture, va servir à financer de l’irrigation contrôlée dans les régions où il n’y en a pas.

a déclaré Stéphane Travert le 6 août à l’AFP.