Le Réveil Lozère 29 août 2018 à 15h00 | Par FDC48

La fédération de chasse se délocalise pour former sur la sécurité

La fédération départementale des chasseurs a décidé d'organiser des formations un peu partout en Lozère.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © FDC 48

La sécurité à la chasse reste la principale préoccupation des chasseurs. C'est pourquoi la fédération départementale des chasseurs de la Lozère organise annuellement des formations à destination de tous les chasseurs et de toutes les chasses pratiquées.
Afin de se rapprocher au plus près des chasseurs, depuis cette année, ces formations, en plus d'être dispensées à Mende, sont également décentralisées directement sur les communes des territoires volontaires.
Au programme de ces formations qui sont didactiques et qui s'appuient sur des exemples concrets : connaissance des armes et munitions, approche des notions de balistique élémentaire, bilan des accidents de chasse, témoignages avec des vidéos étonnantes sur les notions de ricochets et de tir avec les armes de chasse.
Parce que la sécurité consiste avant tout à lutter contre les idées reçues, cette formation permet à tout un chacun une meilleure appréhension de son arme de chasse pour une remise en cause permanente de son aptitude à utiliser les fusils et carabines afin que la chasse reste un plaisir et conserve son statut d'activité de plein air parmi les moins accidentogène de toutes.
Voici les plannings des sessions « décentralisées » :
- jeudi 30 août à 20 h à la salle des mariages de Meyrueis ;
- vendredi 31 août à 14 h au Temple de Saint-Martin-de-Lansuscle ;
- vendredi 31 août à 20 h à la salle de la Terre-de-Peyre (Aumont-Aubrac) ;
- vendredi 31 août à 20 h à la salle des associations de Chaudeyrac ;
- vendredi 7 septembre à 20 h à la salle polyvalente de Grandrieu.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

Si on applique les critères tels qu’ils sont aujourd’hui, sur les 75, c’est peut-être une bonne trentaine de départements qui pourraient être exclus.

a déclaré Joël Limouzin, vice-président de la FNSEA le 12 novembre, alors que la FNSEA demande la reconnaissance calamité sécheresse pour 75 départements.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui