Le Réveil Lozère 13 juin 2018 à 10h00 | Par LE REVEIL LOZERE

La famille Plantavid lauréate du Sylvotrophée

En partenariat avec le centre régional de la propriété forestière (CRPF) d’Occitanie et l’association Inter parc du Massif central (Ipamac), le parc national des Cévennes organisait cette année sa première édition du sylvotrophée.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © PNC

Après la visite des membres du jury les 23 et 24 mai dernier, des quatre parcelles en compétition, les résultats sont tombés : c’est la parcelle de la famille Plantavid, située à Saint-Germain-de-Calberte qui a remporté le concours. Cette parcelle de 13 hectares est peuplée de pins maritimes (pour partie semés il y a 60 ans) ainsi que des pins sylvestres, laricios et des châtaigniers. Sur le volet sylvicole, le jury a considéré que les choix opérés étaient pertinents sur le long terme et même audacieux, le propriétaire ayant décidé de miser sur l’existant afin d’éviter des transformations trop brutales. L’intérêt du traitement irrégulier de la parcelle qui vise à créer un peuplement hétérogène, d’arbres d’âges différents a également été souligné. Il permet, en effet, d’éviter les coupes rases et de favoriser la régénération naturelle. Entre-autres points, le jury a aussi relevé la présence d’essences diverses et notamment feuillues, d’espèces remarquables (Saxifarge de l’Ecluse) et constaté que les différents milieux (des complexes rocheux, des microfalaises et une lande à callune) ont été préservés.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes
la phrase de la semaine

Les Marchés de gros de France subissent une diminution de plus de 50 % de leur activité pour une majorité d’entre eux.

depuis le début des manifestations des « Gilets jaunes », indique dans un communiqué vendredi 7 septembre la fédération des marchés de gros de France (FMGF).

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui