Le Réveil Lozère 12 septembre 2018 à 14h00 | Par AuréliePasquelin

La docilité, un point incontournable

Pour leur première participation au Qualiviande, Pascal et Nicolas Gély, installés à Pelouse, présenteront cinq animaux de la race Aubrac. Un moment particulier pour les deux frères qui mettent la docilité de leurs animaux au coeur de leur travail.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Pascal et Nicolas Gély du Gaec l'Agulio de Pelouse.
Pascal et Nicolas Gély du Gaec l'Agulio de Pelouse. - © Aurélie Pasquelin

Cela fait maintenant quatre ans que Nicolas et Pascal Gély se sont installés sur le Gaec familial, situé à Pelouse. Avec leurs parents, les deux frères élèvent 160 mères Aubrac. « Depuis un an, nous nous sommes lancés dans les concours, confie Pascal. L'année dernière, nous avions présenté quelques animaux au départemental Aubrac mais ce sera notre première participation au Qualiviande. » Et pour cette première, les deux frères amèneront cinq animaux : deux vaches, une bourrette et deux bourrudes. « Nous avons choisi les bêtes que nous allons amener en fonction des critères de la race mais aussi par rapport à leur docilité », ajoute Nicolas Gély.

Suite de l'article à lire dans le dossier spécial Qualiviande du Réveil Lozère n°1475, du 13 septembre 2018, en page 9.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

Il est encore un peu tôt pour dresser le bilan définitif d’une loi qui va connaître dans les jours qui viennent une nouvelle lecture au Sénat, et dont plusieurs ordonnances sont encore à dévoiler, particulièrement celle qui concernera les prix abusivement bas.

commentent la FNSEA et les JA dans un communiqué commun le 17 septembre, après la fin de la seconde lecture à l’Assemblée nationale du projet de loi Agriculture et alimentation le 14 septembre.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui