Le Réveil Lozère 27 septembre 2016 à 08h00 | Par Yvan Guilhot

La déprise laitière et la modernisation des bâtiments en question

Une journée d’échanges était organisée, jeudi 15 septembre, à Mende, pour la constitution du schéma régional de développement économique d’innovation et d’internationalisation (SRDEII). Parmi les thématiques abordées en Lozère, l’agriculture fait figure de proue.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Aurélie Maillols, vice-présidente de la région en charge de la montagne et de la ruralité au micro lors de la présentation de l'après-midi.
Aurélie Maillols, vice-présidente de la région en charge de la montagne et de la ruralité au micro lors de la présentation de l'après-midi. - © Yvan Guilhot

Le développement économique fait partie des compétences de la région. Le SRDEII, prévu dans la loi NOTRe, est un document référant, contenant les orientations stratégiques des territoires, des entreprises et des filières. Dans le cadre de sa constitution, une session de concertation était organisée, jeudi 15 septembre, à l’espace Georges Frêche. Pour Élizabeth Zaparucha, du cabinet Technopolis, qui suit la création du document, l’objectif de ces rencontres est de « mettre en perspective les idées et les spécificités régionales, partager les attentes et identifier des pistes d’action précises. »

Dans un département situé en totalité en zone de revitalisation rurale, à un carrefour climatique, avec une importante richesse environnementale, « il est nécessaire de favoriser la mise en réseau des entreprises et des filières », et de « créer de la valeur à partir de ressources naturelles, (chasse, pêche, thermalisme, gastronomie, patrimoine) », a souligné Éric Ferrières, le directeur de la CCI. Avec 2 640 exploitations agricoles, qui représentent 14 % des actifs, l’agriculture est emblématique du territoire, mais reste soumise à des risques de fluctuation des prix, sanitaires et climatiques.

Besoin de renouvellement des bâtiments agricoles

Après une introduction d’Aurélie Maillols, vice-présidente de la région en charge de la montagne et de la ruralité, les participants se sont répartis en quatre ateliers : développement économique et formation professionnelle, sanitaire et sociale, agriculture, et enseignement supérieur. Le conseiller régional René Moreno s’est chargé de l’animation de l’atelier agriculture, qui s’est déroulé autour de trois questions : comment soutenir la compétitivité des entreprises et des exploitations ? Comment conforter l’image et la plus-value de l’agriculture lozérienne ? Comment faciliter le renouvellement des exploitations ?

Au cours des échanges, Julien Tuffery, vice-président de la chambre d’agriculture et président des JA a exprimé un besoin de renouvellement des bâtiments d’élevage et d’une enveloppe à la hauteur des besoins du terrain pour des bâtiments qui datent « souvent plus de 20 ans et ne sont plus fonctionnels.


La suite dans le Réveil Lozère, page 6, édition du 29 septembre 2016, numéro 1377.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

la phrase de la semaine

Un renforcement des ambitions environnementales et climatiques de la Pac ainsi que du bien-être des animaux devrait aller de pair avec la mise à disposition de fonds appropriés pour leur mise en œuvre.

écrivent les ministres de l’Agriculture français (Didier Guillaume), allemande (Julia Klöckner) et polonais (Jan Krzysztof Ardanowski), dans une déclaration commune.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui