Le Réveil Lozère 08 janvier 2020 à 10h00 | Par AG

La Croatie va tenter de conclure un accord sur la Pac

La Croatie a la lourde tâche de tenter de conclure les négociations sur la future Pac entre les États membres, voire si possible avec le Parlement européen.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Christian Lambiotte – CE

L’avancement des discussions sur le paquet de réforme de la Pac sera le sujet central en matière agricole de la présidence croate qui a pris le 1er janvier pour six mois – et pour la première fois depuis son entrée dans l’UE en juin 2013 – le relais de la Finlande à la présidence du Conseil de l’UE. La Finlande qui a assuré la présidence du Conseil au second semestre de 2019 espérait pouvoir obtenir une approche générale des États membres sur la future Pac. Mais, faute d’accord budgétaire entre les chefs d’État et de gouvernement, elle a dû se contenter de discussions techniques.
Un rapport de progrès de ces pourparlers a été présenté fin décembre et transmis, comme base de négociations, à la Croatie. Celle-ci assure qu’elle portera, dans ce cadre, une attention toute particulière aux « besoins des communautés rurales vulnérables et à la poursuite de la modernisation de l’agriculture et des zones rurales afin d’accroître la compétitivité des agriculteurs et des entreprises ». La présidence croate devra également finaliser l’adoption rapide du règlement sur les règles transitoires de la Pac, compte tenu du retard pris dans les négociations, afin d’éviter d’éventuelles interruptions de paiements aux agriculteurs.

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1542, du 09 janvier 2020, en page 10.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
5 brève(s) » voir toutes
la phrase de la semaine

Il est urgent de remettre davantage de réalisme dans les indicateurs à même de valoriser les efforts réalisés. Cela permettrait d’informer réellement nos concitoyens et non de stigmatiser une fois de plus les agriculteurs.

selon un communiqué commun de l’AGPB (blé), AGPM (maïs), CGB (betteraves), Fop (oléoprotéagineux).

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui