Le Réveil Lozère 05 avril 2017 à 08h00 | Par Véronique Gruber

La coopérative XR Repro veut rester proche de ses adhérents

Un an après sa création, XRepro qui rayonne sur dix départements, a dressé le bilan de ses activités à Yssingeaux (Haute-Loire) le 28 mars dernier.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Véronique Gruber

La toute première assemblée générale de la coopérative XR Repro se tenait à Yssingeaux le 28 mars. Issue de la fusion des coopératives Eliacoop, Ucia et Codélia, XR Repro intervient sur le territoire de dix départements : l’Ain (pointe sud-ouest), les Alpes-de-Haute-Provence, les Hautes-Alpes, l’Ardèche, la Drôme, l’Isère, la Haute-Loire, la Lozère (partie nord-est), le Puy-de-Dôme (partie sud) et le Rhône. Le président de cette jeune coopérative, Bernard Chalendard, a rappelé les objectifs de cette fusion : « apporter dans vos élevages les services que vous attendez, avec les différents degrés de technicité, et ce, sur une zone géographique relativement étendue ».
XR Repro, qui rassemble 6150 adhérents et 125 salariés, dispose de trois missions : le conseil, le service et l’innovation. « Notre coopérative de services recherche la performance, vise à améliorer le quotidien des éleveurs et au respect et la mise en valeur des spécificités locales », a indiqué Bernard Chalendard.

La mauvaise conjoncture laisse des traces
Durant cette première année d’existence, l’activité de XR Repro porte les traces de la mauvaise conjoncture. L’activité insémination bovine a baissé de -3,7 % et de -4,6 % pour les bovins lait.

 

 

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1404, du 6 avril 2017, en page 11.

Proximité et compétences : les clés de la réussite pour XR Repro

Bertrand Valiorgue, enseignant chercheur à l’école universitaire de management de Clermont-Ferrand a livré les clés pour une coopérative bien gouvernée.XR Repro, issue d’une fusion, a été créée il y a à peine un an ; or, à ce stade, les questions de gouvernance sont très importantes puisqu’il y a de nouveaux élus, de nouveaux administrateurs, de nouveaux territoires...
Dans ce contexte, Bertrand Valiorgue conseille de “veiller à ne pas agrandir la distance qui existe entre la coopérative et les adhérents. XR Repro a un territoire plus large, c’est donc plus compliqué de conserver une relation de proximité avec ses adhérents. Mais il n’y a pas de fatalité à cela. Si la coopérative est vigilante, elle peut arriver à maintenir ce lien de proximité”.
Pour arriver à conserver cette proximité, “il faut des comités territoriaux, une animation sur le territoire, des rencontres fréquentes, discuter les projets stratégiques avec les agriculteurs, faire redescendre et remonter des informations”.
Pour le chercheur, la deuxième clé de réussite consiste à faire monter en compétences les administrateurs de la coopérative. “Les administrateurs ne doivent pas se contenter de faire le lien avec les adhérents ; ils doivent aussi apporter une vision stratégique pour l’avenir de l’entreprise. Et pour y arriver, il faut se former et s’organiser”.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

la phrase de la semaine

Le loup n’est plus une espèce en voie de disparition. Nous faisons du lobbying à Bruxelles avec la Finlande pour le sortir de la liste des espèces en voie de disparition.

a affirmé Didier Guillaume, ministre de l’Agriculture devant le congrès des Jeunes agriculteurs, le 6 juin.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui