Le Réveil Lozère 20 juin 2018 à 11h00 | Par AG

L'UE premier exportateur mondial

L'UE a confirmé sa place de premier exportateur et importateur mondial de produits agroalimentaires en 2017.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © P. Plisson - CMA CGM

L'Union européenne a maintenu, en 2017, sa place de premier exportateur et importateur mondial de produits agroalimentaires avec 138 milliards d'euros d'exportations (+5,1 %) et 117 milliards d'euros d'importations, se félicite la Commission européenne dans son rapport annuel 2017 sur le commerce agroalimentaire de l'UE, publié le 7 juin.
Le vin et les spiritueux restent les principaux produits exportés (respectivement 9 % et 8 % du total des exportations agroalimentaires de l'UE), suivis des aliments pour bébés (5 %), de diverses préparations alimentaires (5 %), du chocolat et de la viande de porc (4 % de la valeur totale des exportations chacun). Les principales augmentations concernent le vin (+11,7 %) et les aliments pour bébés (+10,8 %). À l'inverse, le produit enregistrant la plus importante baisse est le blé (-27 %). Un recul qui s'explique par la baisse de la production européenne (-20 millions de tonnes) et par l'abondance de l'offre sur le marché mondial. En termes de destination, les exportations vers les cinq principaux partenaires actuels de l'UE, les États-Unis, la Chine, la Suisse, la Russie et le Japon, ont augmenté.

 

 

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1465, du 21 juin 2018, en page 10.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes
la phrase de la semaine

Le gouvernement et sa majorité sèment une confusion inédite dans l’esprit des éleveurs et des citoyens.

estime la FNB dans un communiqué de presse du 15 juillet, soit deux jours avant l’examen par les députés du projet de loi de ratification de l’accord de libre-échange UE-Canada (Ceta).

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui