Le Réveil Lozère 21 novembre 2018 à 11h00 | Par P. Gaignet

L’obligation de se clore

Tout propriétaire a droit de se clore. Mais parfois, il en a l’obligation.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Werth-Holz

Une clôture peut être imposée dans certains cas à un propriétaire foncier par son voisin. On parle de clôture forcée, prévue par l’article 663 du Code civil : « chacun peut contraindre son voisin, dans les villes et faubourgs, à contribuer aux constructions et réparations de la clôture faisant séparation de leurs maisons, cours et jardins… ». Cette règle a plus de deux cents ans.
Si la clôture est appelée forcée, elle peut cependant résulter d’un accord entre les voisins. C’est seulement si aucun accord n’est trouvé qu’un voisin peut contraindre l’autre. Il devra d’ailleurs le faire avant les travaux. Un propriétaire qui édifie le mur séparatif sans le consentement volontaire ou forcé du voisin ne peut rien lui réclamer après.

 

 

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1485, du 22 novembre 2018, en page 10.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

la phrase de la semaine

La nouvelle instruction sur les PTGE reconnaît désormais la nécessité de prendre en compte les besoins supplémentaires en eau liés au changement climatique, en s’appuyant sur des ressources en eau en période hivernale.

indiquent FNSEA, Irrigants de France et APCA dans un communiqué commun du 10 mai.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui