Le Réveil Lozère 29 novembre 2017 à 08h00 | Par AG

L’Iran s’ouvre un peu plus

L’Iran va faciliter les exportations européennes de viandes bovine et ovine sur son marché.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

L’accès en Iran de la viande bovine et ovine de l’UE va être prochainement facilité, ce pays devant adopter au cours du premier semestre de 2018 un système de certification sanitaire unique pour les exportations de tous les États membres, a annoncé le 17 novembre la Commission européenne. « La confirmation de progrès immédiats dans ce domaine est une démonstration claire de notre engagement mutuel d’ouvrir nos marchés respectifs », selon le commissaire européen à l’agriculture Phil Hogan.
Dans le cadre du futur régime de certification, l’Iran n’imposera plus la présence de ses inspecteurs sanitaires iraniens dans le pays d’exportation et pré-listera les établissements autorisés. Le système sera, dans un premier temps, valable pour les états membres de l’Union qui peuvent déjà exporter vers l’Iran. Pour les autres, il sera applicable après la visite d’une mission d’inspection iranienne.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

Le grand plan d’investissement français, prévoyant 5 milliards d’euros pour l’agriculture, va servir à financer de l’irrigation contrôlée dans les régions où il n’y en a pas.

a déclaré Stéphane Travert le 6 août à l’AFP.