Le Réveil Lozère 08 janvier 2020 à 10h00 | Par CD

L’Inrae s’installe en région Aura

La fusion de l’Inra et de l’Irstea a laissé la place à l’Inrae, l’institut national de recherche pour l’agriculture, l’alimentation et l’environnement.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Emmanuel Hugo, président du centre Clermont Aura et délégué régional.
Emmanuel Hugo, président du centre Clermont Aura et délégué régional. - © CD

Depuis le 1er janvier, l’Inrae en région se matérialise par deux centres délocalisés : Clermont Auvergne-Rhône-Alpes et Lyon-Grenoble Auvergne-Rhône-Alpes. Le centre de Clermont Aura sera présidé par Emmanuel Hugo, également délégué régional, et celui de Lyon-Grenoble par Pascal Boistard, qui sera aussi délégué régional adjoint. Le centre de Clermont comptera huit sites, 18 unités, 880 agents avec un budget de 70 millions d’euros ; tandis que le centre de Lyon-Grenoble regroupera dix sites, 20 unités, 460 agents pour un budget de 39 millions d’euros.

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1542, du 09 janvier 2020, en page 8.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
5 brève(s) » voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

la phrase de la semaine

J’invite tous ceux qui donnent des leçons à regarder ce que les professionnels du monde agricole ont fait en vingt ans par rapport à bon nombre d’autres professions

souligne Emmanuel Macron en réponse à l’« agribashing » dénoncé par la profession agricole et en assurant que « ce que l’on a vu ces derniers mois est inacceptable ».