Le Réveil Lozère 04 juillet 2018 à 11h00 | Par Reussir

L’innovation et les startups au service d’une agriculture plus performante

Le 12 juin, lors du LFDay, 105 startups se sont réunies à la Cité des sciences à Paris. Elles ont présenté leurs innovations aux 200 agriculteurs présents.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

« Je suis heureux de vous accueillir ici, à la Cité des sciences et de l’industrie, symbole de l’innovation », a déclaré Paolin Pascot, président de La Ferme digitale, le 12 juin, en ouverture du LF Day, organisé par la Ferme digitale. L’évènement a rassemblé 105 start-up, dont près de la moitié vient de l’étranger. Elles étaient venues présenter leurs innovations. « Avec le LFDay, l’évènement annuel de la ferme digitale, on avait pour ambition de réunir sous un même toit, pendant une journée, tout l’écosystème de l’innovation agricole. L’objectif est également de créer des synergies, des partenariats et de favoriser les rencontres », affirme Paolin Pascot. Une cinquantaine de grands groupes et 200 agriculteurs étaient présents. En tout ce sont près de 1 500 personnes qui ont assisté à l’évènement. Paolin Pascot a souligné, lors de son discours, que l’agriculture était le premier employeur mondial et qu’elle faisait face à de nombreux enjeux, comme la réduction de son impact environnemental.

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1467, du 5 juillet 2018, en page 9.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

La procédure de réouverture du marché chinois à la viande bovine française continue à un rythme effréné avec l’agrément de quatre établissements français.

annonce le ministère de l’Agriculture. Il s’agit notamment de deux abattoirs, un du groupe Bigard situé à Feignes dans le Nord, et un de l’entreprise Elivia au Lion-d’Angers dans le Maine-et-Loire.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui