Le Réveil Lozère 29 janvier 2020 à 16h00 | Par YG

L’influenza aviaire essaime en Europe de l’est, Paris appelle à la vigilance

Depuis le début de l’année, une vingtaine de cas d’influenza aviaire hautement pathogène ont été confirmés en Europe de l’est. Pointant un « risque important » de contamination via les transports, le ministère français de l’Agriculture insiste sur l’importance des mesures de biosécurité.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Armelle Puybasset

Faut-il s’attendre à un retour de l’influenza aviaire en France ? Sans tirer la sonnette d’alarme, le ministère de l’Agriculture surveille la situation sanitaire en Europe de l’est, qu’il qualifie de « préoccupante ». D’après la plateforme ESA (épidémiosurveillance en santé animale), une vingtaine de cas d’influenza aviaire hautement pathogène (IAHP) H5N8 ont été confirmés en Pologne, République tchèque Slovaquie, Hongrie et Roumanie, entre le 31 décembre et le 19 janvier.
Dans une note diffusée aux fédérations professionnelles le 16 janvier, la DGAL (ministère de l’Agriculture) souligne que « de nombreuses espèces et types de production sont touchés » (dindes, poules pondeuses, pintades, oies reproductrices). Distincte de l’épizootie précédente (selon l’ESA), cette souche du virus H5N8 se distingue par sa discrétion. Dans le dernier foyer confirmé en Hongrie, le ministère rapporte que « 10 % des animaux ont présenté des signes respiratoires sans qu’aucune mortalité n’ait été observée. » D’où l’importance de « prendre en considération le plus rapidement possible tout signe clinique évocateur ».

 

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1543, du 30 janvier 2020, en page 9.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes
la phrase de la semaine

Dans le cadre de son enquête, mise en œuvre principalement dans les magasins de la grande distribution, la DGCCRF a réalisé 5 387 contrôles dans 4 871 établissements, dont 605 étaient en anomalie sur l’encadrement des promotions.

indique la DGCCRF dans le bilan 2019 publié le 28 juillet. La majorité de ces anomalies concernaient une annonce de taux de réductions supérieur à 34 %.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui