Le Réveil Lozère 03 juin 2020 à 09h00 | Par JCD

L’industrie des phytos alerte sur le besoin d’innovation

Réagissant à la présentation le 20 mai des stratégies « de la ferme à la fourchette » et « biodiversité 2030 » par la Commission européenne, l’UIPP (industries de la protection des plantes) et Bayer insistent chacun sur le besoin d’innovation pour atteindre l’objectif de verdissement des systèmes alimentaires.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Réagissant à la présentation le 20 mai des stratégies « de la ferme à la fourchette » et « biodiversité 2030 » par la Commission européenne, l’UIPP (industries de la protection des plantes) et Bayer insistent chacun sur le besoin d’innovation pour atteindre l’objectif de verdissement des systèmes alimentaires.
Réagissant à la présentation le 20 mai des stratégies « de la ferme à la fourchette » et « biodiversité 2030 » par la Commission européenne, l’UIPP (industries de la protection des plantes) et Bayer insistent chacun sur le besoin d’innovation pour atteindre l’objectif de verdissement des systèmes alimentaires. - © Annick Conté - Illustration

« Gare aux incohérences » entre les politiques qui se mettent en place, déclare à Agra Presse la directrice générale de l’UIPP Eugénia Pommaret. « Cette crise du coronavirus entraîne des souhaits d’indépendance, d’une résilience accrue de l’UE sur le plan alimentaire, agricole. Une cohérence est nécessaire » entre les approches comme le Green deal, le plan protéines, selon elle : « Augmenter la diversité des productions végétales, ça ne pourra pas se faire sans innovation dans plusieurs domaines comme la protection des plantes, les semences, la mécanisation ».
En d’autres termes, l’UIPP invite à « ne pas déconnecter » entre elles des stratégies visant d’un côté l’autonomie protéique, de l’autre une réduction de 50 % des risques et de l’utilisation des phytos.

 

Article à lire dans le Réveil Lozère n°1563, du 4 juin 2020, en page 10.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes
la phrase de la semaine

Au plus tard en 2022, les retraites des chefs d’exploitation à carrière complète atteindront donc 85 % du Smic, soit environ 1 025 euros par mois

Se félicitent les syndicats.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui