Le Réveil Lozère 30 avril 2018 à 14h00 | Par Lucie BOUTIN

L’incidence de la suspension du permis de conduire sur l’exécution du préavis de licenciement

En cas de retrait ou de suspension du permis de conduire, de nombreux salariés peuvent être dans l’impossibilité d’exercer leur prestation de travail.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

La chambre sociale de la cour de cassation le 28 février 2018 est venue rappeler d’une part que l’employeur n’a pas l’obligation de reclasser le salarié sur un autre poste de travail et d’autre part que l’employeur n’a pas à payer une indemnité de préavis car le salarié est dans l’impossibilité d’exécuter son préavis en cas de procédure de licenciement.
Dans le cas d’espèce, il s’agissait d’un salarié qui avait vu son permis de conduire suspendu pour de nombreux excès de vitesse commis durant le temps de travail. L’employeur l’a licencié pour cause réelle et sérieuse aux motifs de la réitération d’infractions au Code de la route, sa dernière infraction entraînant la suspension de son permis de conduire. Il est ici fait application du pouvoir disciplinaire de l’employeur.

 

 

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1458, du 3 mai 2018, en page 12.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes
la phrase de la semaine

Il est encore un peu tôt pour dresser le bilan définitif d’une loi qui va connaître dans les jours qui viennent une nouvelle lecture au Sénat, et dont plusieurs ordonnances sont encore à dévoiler, particulièrement celle qui concernera les prix abusivement bas.

commentent la FNSEA et les JA dans un communiqué commun le 17 septembre, après la fin de la seconde lecture à l’Assemblée nationale du projet de loi Agriculture et alimentation le 14 septembre.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui