Le Réveil Lozère 06 septembre 2018 à 09h00 | Par MR

L’immense génome du blé tendre enfin décrypté

Un consortium international de chercheurs vient de terminer le séquençage particulièrement complexe du génome du blé tendre. Le chantier aura duré autant de temps que celui du génome humain.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Entre 150 et 250 variétés de blé tendre sont cultivées chaque année en France, selon la profession.
Entre 150 et 250 variétés de blé tendre sont cultivées chaque année en France, selon la profession. - © Nicole Ouvrard

Il ne faut pas se fier à la taille de son grain, le génome du blé tendre est immense, 40 fois plus grand que celui du riz, trois fois plus que l’homme. Il est aussi très complexe à déchiffrer. Il aura donc fallu treize ans à plus de 200 chercheurs du monde entier pour en venir à bout. Soit autant d’années qu’il en a fallu pour le séquençage du génome humain, achevé en 2003. Les résultats de ces travaux ont été publiés hier dans la revue américaine Science. Une avancée importante pour la France, champion européen de la production de cette céréale, qui sert à notamment à produire le pain – à ne pas confondre avec son cousin le blé dur, à la base des pâtes et de la semoule. Entre 150 et 250 variétés de blé tendre sont cultivées chaque année en France, selon la profession.

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1474, du 6 septembre 2018, en page 10.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

Il est encore un peu tôt pour dresser le bilan définitif d’une loi qui va connaître dans les jours qui viennent une nouvelle lecture au Sénat, et dont plusieurs ordonnances sont encore à dévoiler, particulièrement celle qui concernera les prix abusivement bas.

commentent la FNSEA et les JA dans un communiqué commun le 17 septembre, après la fin de la seconde lecture à l’Assemblée nationale du projet de loi Agriculture et alimentation le 14 septembre.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui