Le Réveil Lozère 15 octobre 2014 à 08h00 | Par Pascale Dumont

L’export vers les pays méditerranéens

Le développement de l’export se fait pressant. Les pays du pourtour méditerranéen figurent en bonne place parmi les clients potentiels. Au travers de la conférence organisée le 2 octobre au Sommet de l’élevage, Interbev se proposait de faire le point sur l’offre des uns et les besoins des autres.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Chargement de génisses laitières au départ du port de Sète à destination de l’Algérie.
Chargement de génisses laitières au départ du port de Sète à destination de l’Algérie. - © Bernard Griffoul

Avec un prix de la viande bovine en berne, les producteurs sont à la recherche de débouchés. L’export vers les pays méditerranéens où la demande en viande bovine va croissant, pourrait constituer une bouffée d’air pour l’élevage français. Avec la présence de nombreuses délégations étrangères, le Sommet de l’élevage est le lieu idéal pour confronter les attentes des uns et les offres des autres : quelles réponses peut fournir la filière bovine française aux pays du pourtour méditerranéen ? Avant d’entendre les représentants algérien, marocain, tunisien et turc, plusieurs intervenants ont fait le panégyrique des races bovines françaises. Performantes en matière d’engraissement, de jutosité, de tendreté, leur diversité permet de trouver une race adaptée pour chaque zone d’élevage. Le système sanitaire français et les pistes d’amélioration à l’étude actuellement ont aussi été abordés.

La suite dans le Réveil Lozère, page 9, édition du 16 octobre 2014.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes
la phrase de la semaine

Dans le cadre de son enquête, mise en œuvre principalement dans les magasins de la grande distribution, la DGCCRF a réalisé 5 387 contrôles dans 4 871 établissements, dont 605 étaient en anomalie sur l’encadrement des promotions.

indique la DGCCRF dans le bilan 2019 publié le 28 juillet. La majorité de ces anomalies concernaient une annonce de taux de réductions supérieur à 34 %.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui