L'Oise Agricole 19 avril 2019 à 10h00 | Par Delphine Jeanne

L’export blé reste sur une bonne dynamique

FranceAgriMer vient une nouvelle fois de réviser à la hausse ses prévisions d’embarquement vers les pays tiers pour la campagne commerciale 2018-2019.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
FranceAgriMer a revalorisé de 200 000 tonnes (t) à 9,7 millions de t (Mt) ses prévisions d’exportation de blé tendre vers les pays tiers.
FranceAgriMer a revalorisé de 200 000 tonnes (t) à 9,7 millions de t (Mt) ses prévisions d’exportation de blé tendre vers les pays tiers. - © J.-C. Gutner

Dans son bilan mensuel de la campagne céréalière 2018-2019, établi le 10 avril, FranceAgriMer a revalorisé de 200 000 tonnes (t) à 9,7 millions de t (Mt) ses prévisions d’exportation de blé tendre vers les pays tiers. A trois mois de la fin de la campagne, le blé français affiche toujours des prix compétitifs sur le marché mondial, face à l’augmentation des cours de l’origine russe dont les disponibilités s’essoufflent. Le taux de parité euro/dollar soutient le   [...]

 

» Lire la suite sur le site L'Oise Agricole

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

la phrase de la semaine

Le 23 juillet dernier, les députés de la majorité ont piétiné leur propre loi. Ils ont assumé, sans sourciller, de ratifier le Ceta autorisant les importations de viandes canadiennes issues de bovins nourris aux farines animales… après avoir voté, quelques mois auparavant, une loi interdisant toute commercialisation, en France, de produits “pour lesquels il a été fait usage de produits vétérinaires ou d’aliments pour animaux non autorisés par la réglementation européenne”.

rappelle le berceau des races à viande du Grand Massif central dans un communiqué daté du 17 septembre où les responsables appellent à la mobilisation.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui